Share
Conflits interethniques en RDC: Au moins 41 250 ménages affectés dans le Sud-Est

Conflits interethniques en RDC: Au moins 41 250 ménages affectés dans le Sud-Est

Conflits interethniques en RDC: Au moins 41 250 ménages affectés dans le Sud-Est
Summary:
Les rapports entre Pygmées et Bantous sont tendus depuis plusieurs dizaines d'années, mais les affrontements entre ces deux ethnies ont pris de l’ampleur à partir de 2013.

0%

Conflits interethniques en RDC: Au moins 41 250 ménages affectés dans le Sud-Est

Les rapports entre Pygmées et Bantous sont tendus depuis plusieurs dizaines d’années, mais les affrontements entre ces deux ethnies ont pris de l’ampleur à partir de 2013.

Au moins 41 250 ménages ont été affectés par des affrontements entre Bantous et Pygmées depuis le début de 2016 dans le Sud-est de la République démocratique du Congo (RDC), a appris, vendredi, Anadolu de source officielle.

« Les heurts et affrontements entre les milices Pygmées (groupes de chasseurs-cueilleurs-pêcheurs, ndlr) et Bantous (groupe de langues négro-africaines parlées dans le Centre et le Sud du continent, ndlr) ont fait plusieurs dizaines de morts et des blessés par flèches et autres armes blanches. Nous avons enregistré 41 250 ménages déplacés par ce conflit », a déclaré à Anadolu à Kinshasa, Richard Ngoy Kitangala, gouverneur de la province de Tanganyika.

« Parti d’un seul territoire, ce conflit orchestré par les milices Luba (bantoue) et Twa (pygmée) a embrassé, à ce jour, 5 territoires de la province et risque de s’étendre vers d’autres provinces avec des risques catastrophiques », a affirmé le gouverneur après avoir prévenu le Premier ministre à Kinshasa sur la question.

Les rapports entre pygmées et bantous sont tendus depuis plusieurs dizaines d’années, mais les affrontements entre ces deux ethnies ont pris de l’ampleur à partir de 2013.

Chasseurs « nomades » et « minoritaires » en RDC, les Pygmées dénoncent une marginalisation dont ils feraient l’objet depuis des décennies, notamment de la part des populations bantoues dans la province morcelée en 4 depuis la fin de 2015. AA Pascal Mulegwa

Laisser un commentaire