Share
Congo Brazzaville  : L’arrestation du Général Jean-Marie MOKOKO

Congo Brazzaville : L’arrestation du Général Jean-Marie MOKOKO

Depuis que le Général Jean-Marie Michel MOKOKO s’est déclaré candidat à l’élection présidentielle anticipée prévue en mars, le climat de paix et de sérénité est, une fois de plus, mis en cause au Congo (Brazzaville) par l’exhumation un document audio-visuel de 2002 détenu vraisemblablement de longue date par la Présidence de la République et le Conseil National de Sécurité (CNS), et qui a atterri opportunément à la rédaction de l’hebdomadaire  »Jeune Afrique » et publié le 13 février 2016, jour de l’annonce officielle de la candidature du Général Jean-Marie Michel MOKOKO.
12764686_885259341586570_7298559667032349163_oCe document (cliquer sur ce lien : https://www.youtube.com/watch?v=DIJxHq2NMFs) est exploité par le pouvoir en place à des fins pseudo-judiciaires dans l’unique et seul but d’inculper le Général Jean-Marie Michel MOKOKO en vue d’invalider sa candidature à cette élection présidentielle anticipée de 20 mars 2016.
Compte tenu de toute l’agitation politique qui est faite autour de cette affaire et pour un meilleur éclairage de l’opinion internationale sur la situation qui prévaut actuellement au Congo (Brazzaville), l’Equipe de campagne du Général Jean-Marie Michel MOKOKO a le plaisir de vous convier à un déjeuner de presse celundi 22 février 2016 de 10h00 à 120h00 à L’HÔTEL PRINCE DE GALLES – 33, AVENUE GEORGE V. 75008 PARIS

Laisser un commentaire