Share
Congo-Brazzaville : l’opposition exige la libération des détenus politiques

Congo-Brazzaville : l’opposition exige la libération des détenus politiques

Congo-Brazzaville : l’opposition exige la libération des détenus politiques
Summary:
Les plateformes de l'opposition, le Front républicain pour le respect de l'ordre constitutionnel et l'alternance démocratique - Initiative pour la démocratie au Congo (FROCAD-IDC), ont exigé mercredi la libération des détenus politiques.

0%

Congo : l'opposition exige la libération des détenus politiques

Les plateformes de l’opposition, le Front républicain pour le respect de l’ordre constitutionnel et l’alternance démocratique – Initiative pour la démocratie au Congo (FROCAD-IDC), ont exigé mercredi la libération des détenus politiques.

Les plateformes FROCAD-IDC demandent la libération de ces détenus « sans autre forme de procès », a déclaré au cours d’une conférence de presse le coordonnateur du FROCAD-IDC, Charles Zacharie Bowao.

Parmi ces détenus figurent deux candidats malheureux à l’élection présidentielle anticipée du 20 mars dernier, André Okombi Salissa et le général Jean Marie Michel Mokoko, « assignés à résidence depuis le 4 avril dernier », et Paulin Makaya, président du parti « Unis pour le Congo » (UPC,opposition), « emprisonné » à la Maison d’arrêt de Brazzaville depuis le 23 novembre 2015, a déploré Bowao.

« Les plateformes FROCAD-IDC se disent disposées à capitaliser leurs propositions relatives à un dialogue inclusif de sortie de crise », a-t-il souligné.

Il a salué la démarche du Secrétaire général des Nations Unies, Ban Kimoon, tendant à encourager le pouvoir de Brazzaville à rechercher par un dialogue politique inclusif une solution durable à la crise postélectorale et sécuritaire au Congo. Xinhua

Laisser un commentaire

*