Share
Congo/présidentielle : le parti au pouvoir collecte plus de 46 millions FCFA pour la candidature de Sassou N’guesso

Congo/présidentielle : le parti au pouvoir collecte plus de 46 millions FCFA pour la candidature de Sassou N’guesso

La principale formation politique de la majorité présidentielle, le Parti congolais du travail (PCT) vient de réunir, après des collectes initiées dans les comités d’arrondissements de Brazzaville, une somme de 46 millions FCFA (plus de 75.000 USD) pour motiver la candidature du président sortant, Denis Sassou N’guesso, pour l’éleciton présidentielle du 20 mars.

La somme collectée s’inscrit dans le cadre de l’opération « gagnant avec le peuple » lancée par le PCT qui n’a pour seul et unique candidat potentiel que l’actuel président. Elle se situe largement au-delà du montant exigé par la nouvelle loi électorale qui fixe le frais de candidature à 25 millions FCFA.

M. Sassou N’guesso qui ne s’est pas encore déclaré candidat est considéré, par le PCT ainsi que les partis alliés, comme le seul et unique candidat potentiel à la présidentielle du 20 mars.

« La contribution du PCT du département de Brazzaville constitue un appel à la candidature du président Denis Sassou-N’Guesso, président du PCT », indique un communiqué publié à l’issue de la session extraordinaire au cours de laquelle le point de la collecte a été fait aux membres du conseil fédéral du département de Brazzaville.

Outre le PCT, des plateformes d’associations membres de la majorité, des individualités ainsi que des partis satellite exhortent, à travers des déclarations et rassemblement, le président congolais Denis Sassou Nguesso à « faire acte de candidature » à la présidentielle.

Malgré ces appels pressants, le président sortant qui cumule, à 72 ans, plus de 32 ans au pouvoir, s’est jusque-là gardé de se déclarer candidat à sa propre succession, ce qui ne fait plus l’ombre d’aucun doute dans son entourage qui le considère comme le seul apte à se positionner pour, disent-ils, lui permettre de poursuivre son programme de « modernisation et d’industrialisation » du Congo.

M. Sassou Nguesso est arrivée pour la première fois au pouvoir en 1979, à l’époque du parti unique, ce jusqu’aux élections pluralistes de 1992, qu’il a perdues. Il est revenu au pouvoir à la fin de la guerre civile en 1997 avant d’être élu président en 2002 et réélu en 2009. Xinhua

Laisser un commentaire