Share
Côte d’Ivoire: des tirs entendus dans deux bases militaires à Abidjan

Côte d’Ivoire: des tirs entendus dans deux bases militaires à Abidjan

Des tirs à l’arme automatique ont été entendus vendredi soir peu après 21h (heure locale) au camp militaire d’Akouédo (est d’Abidjan) et, par la suite, au camp militaire Gallieni (centre d’Abidjan), selon des témoins habitant à proximité de ces zones.

Le camp d’Akouédo est la plus grande caserne de la ville, située dans le quartier résidentiel de Cocody-Riviera, tandis que le camp Gallieni, situé dans le quartier du Plateau, en plein centre d’Abidjan, abrite l’état-major de l’armée ivoirienne.

Ces tirs sont survenus à un moment où le ministre ivoirien de la Défense et les soldats mutins étaient en négociation à Bouaké, dans le centre du pays, pour trouver une réponse aux revendications des militaires.

Ces revendications, qui ont fait l’objet d’une mutinerie le week-end dernier, portent sur le paiement des primes, l’amélioration des conditions de travail et l’augmentation des soldes.

Certains observateurs pensent que ces tirs ne sont pas alarmants et qu’ils s’agit d’une stratégie de la part des soldats visant à faire pression sur les autorités qui sont en négociation. D’autres se disent plutôt inquiets devant ces tirs répétés. XINHUA

Laisser un commentaire