Share
Côte d’Ivoire hypermilitarisée: manifestations d’étudiants à l’université d’Abidjan

Côte d’Ivoire hypermilitarisée: manifestations d’étudiants à l’université d’Abidjan

Côte d’Ivoire hypermilitarisée: manifestations d’étudiants à l’université d’Abidjan
Summary:
Les étudiants de l'Université Félix Houphouet-Boigny d'Abidjan, la principale université du pays, ont manifesté jeudi contre la présence de la police dans les locaux de l'institution, ont rapporté vendredi les médias ivoiriens.

0%

Côte d'Ivoire hypermilitarisée: manifestations d'étudiants à l'université d'Abidjan

Les étudiants de l’Université Félix Houphouet-Boigny d’Abidjan, la principale université du pays, ont manifesté jeudi contre la présence de la police dans les locaux de l’institution, ont rapporté vendredi les médias ivoiriens.

Les étudiants refusent de voir la police sur leur espace après qu’un étudiant eut été accidentellement tué le 17 juin dernier par un policier.

Ils ont ainsi bruyamment déserté les amphithéâtres et les dortoirs, lançant des propos hostiles aux policiers.

“Les étudiants se sentent en insécurité face à la présence des policiers sur le campus. Nous avons demandé au gouvernement de pallier rapidement ce problème qui enfreint les règles de franchise universitaire”, a expliqué le a expliqué le Secrétaire général adjoint de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (Fesci) Tingrain Alla.

“Nous avons toujours décrié cette présence sur le campus. Mais, notre avis n’a pas été pris en compte et cela a causé la mort d’un de nos camarades”, a-t-il ajouté.

Le campus universitaire d’Abidjan a enregistré plusieurs échauffourées ces derniers mois entre forces de sécurité et étudiants pour des raisons diverses.

A la mi-avril, un accrochage entre étudiants et policiers avait eu lieu consécutivement à une grève des étudiants demandant de meilleures conditions d’étude.

A la mi-mai, une manifestation d’étudiants avait secoué l’Université Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan, paralysant les cours pendant une semaine dans la plus importante institution universitaire du pays.

Les étudiants protestaient contre une décision d’évacuer les résidences universitaires, dont la rénovation permettra d’accueillir les athlètes des Jeux de la Francophonie en 2017. Xinhua

Laisser un commentaire