Share
Côte d’Ivoire: l’ancien ministre proche de l’ex-président Laurent Gbagbo, Hubert Oulaye condamné à 20 ans de prison 

Côte d’Ivoire: l’ancien ministre proche de l’ex-président Laurent Gbagbo, Hubert Oulaye condamné à 20 ans de prison 

La Cour d’assises d’Abidjan a déclaré l’ancien ministre ivoirien Hubert Oulaye (proche de l’ex-président Laurent Gbagbo) coupable de complicité de crimes et l’a condamné à 20 ans de prison, pour l’assassinat de dix-huit personnes, dont sept Casques bleus. 

Côte d’Ivoire: l’ancien ministre proche de l’ex-président Laurent Gbagbo, Hubert Oulaye condamné à 20 ans de prison 
Summary:
La Cour d'assises d’Abidjan a déclaré l’ancien ministre ivoirien Hubert Oulaye (proche de l’ex-président Laurent Gbagbo) coupable de complicité de crimes et l’a condamné à 20 ans de prison, pour l’assassinat de dix-huit personnes, dont sept Casques bleus. 

0%

Côte d’Ivoire: l'ancien ministre proche de l’ex-président Laurent Gbagbo, Hubert Oulaye condamné à 20 ans de prison 

Plusieurs personnalités proches de l’ancien président Laurent Gbagbo seront jugées au cours cette nouvelle session d’assises (ouverte depuis le 11 décembre) dans des affaires distinctes .

La Cour d’assises d’Abidjan a déclaré l’ancien ministre ivoirien Hubert Oulaye (proche de l’ex-président Laurent Gbagbo) coupable de complicité de crimes et l’a condamné à 20 ans de prison, pour l’assassinat de dix-huit personnes, dont sept Casques bleus.

«C’est une condamnation sans un seul élément de preuve», a réagi Me Ange Rodrigue Dadjé, l’un des avocats de l’accusé, après le verdict final, prononcé mardi.

Hubert Oulaye, 64 ans, ancien ministre de la Fonction publique était jugé avec un co-accusé Maurice Djire, 37 ans. L’ex-ministre était soupçonné d’avoir financé à hauteur de deux millions de francs CFA (plus de 4.000 dollars), un groupe armé à l’origine de l’embuscade, pendant laquelle, sept Casques bleus nigériens ont été tués en juin 2012, non loin de Guiglo (Ouest), une région dont il est originaire, selon l’acte d’accusation.

L’avocate générale, Mireille Kouassi, avait requis la réclusion à vie pour les deux accusés.

«Le co-Accusé, Djiré, reste en prison et le ministre en liberté, car chacun reste dans l’état où il était au moment de la condamnation, le mandat de dépôt n’ayant pas été décerné dans l’arrêt. Je ferai un recours en cassation contre l’arrêt de condamnation», a indiqué l’avocat Ange Rodrigue Dadjé, après le verdict.

Avant sa condamnation, Hubert Oulaye bénéficiait d’une «liberté provisoire», depuis juin dernier après avoir passé deux ans à la prison de Dabou (sud).

Plusieurs personnalités proches de l’ancien président Laurent Gbagbo seront jugées au cours cette nouvelle session d’assises (ouverte depuis le 11 décembre) dans des affaires distinctes, en rapport pour la plupart, avec la crise postélectorale de 2010-2011 qui a fait 3.000 morts.

Il s’agit, entre autres, des ministres Lida Kouassi Moïse, Hubert Oulaye, l’ex-commandant du groupement d’escadron blindé (Geb) Jean Noël Abéhi, le capitaine Katé Gnatoa, ex-commandant adjoint du groupement de la sécurité présidentielle (Gspr) et bien d’autres officiers de l’armée étaient présents. Ils sont poursuivis pour «complot contre l’autorité de l’Etat». AA

Laisser un commentaire