Share
CPI est-elle en déficit ? Le procès de Laurent Gbagbo suspendu jusqu’au 6 novembre, “faute d’argent”

CPI est-elle en déficit ? Le procès de Laurent Gbagbo suspendu jusqu’au 6 novembre, “faute d’argent”

Depuis fin 2011, l’ex-président ivoirien est écroué à La Haye, où il est jugé par la Cour pénale internationale pour «crimes contre l’humanité» durant la crise.

CPI est-elle en déficit ? Le procès de Laurent Gbagbo suspendu jusqu’au 6 novembre, “faute d’argent”
Summary:
Depuis fin 2011, l'ex-président ivoirien est écroué à La Haye, où il est jugé par la Cour pénale internationale pour «crimes contre l’humanité» durant la crise.

0%

CPI est-elle en déficit ? Le procès de Laurent Gbagbo suspendu jusqu’au 6 novembre, "faute d’argent"

User Rating: 0 (0 votes)

Le procès conjoint de l’ex-chef d’Etat ivoirien Laurent Gbagbo et Charles Blé à la Cour Pénale Internationale (CPI) a été suspendu mercredi par le juge président Cuno Tarfusser, faute d’argent pour conduire simultanément plusieurs procès.

« Nous allons reprendre le 06 novembre. Puis qu’Il y aura d’autres procès en cours. Nous n’avons pas suffisamment d’argent pour mener deux ou trois procès simultanément. C’est une des raisons de ce décalage», a indiqué le juge dans un communiqué dont Anadolu a reçu copie.

L’audience du jour a pris fin par la déposition d’un témoin de l’accusation, un expert en médecine légale.

Avant lui, du 25 septembre au 4 octobre dernier, l’ex-chef d’état-major, aujourd’hui ambassadeur de la Côte d’Ivoire au Gabon, Philippe Mangou avait témoigné et était revenu sur plusieurs épisodes de la crise pour lesquels Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé répondent de crimes contre l’humanité.

La crise post-électorale, déclenchée par le refus de l’ex-président, Laurent Gbagbo, de reconnaître la victoire de son rival Alassane Ouattara à la présidentielle de novembre 2010, a fait plus de 3.000 morts en cinq mois, selon un rapport de l’Organisation des Nations Unies (ONU).

Depuis fin 2011, Gbagbo est écroué à La Haye, où il est jugé par la Cour pénale internationale pour «crimes contre l’humanité» durant la crise.

Laisser un commentaire