Share
Craintes de missiles nord-coréens: exercice d’évacuation au Japon

Craintes de missiles nord-coréens: exercice d’évacuation au Japon

Les habitants d’une petite localité japonaise ont pris part dimanche à un exercice d’évacuation dans un contexte d’inquiétudes croissantes face aux tirs de missiles nord-coréens, selon les autorités.

Craintes de missiles nord-coréens: exercice d’évacuation au Japon
Summary:
Les habitants d'une petite localité japonaise ont pris part dimanche à un exercice d'évacuation dans un contexte d'inquiétudes croissantes face aux tirs de missiles nord-coréens, selon les autorités.

0%

Craintes de missiles nord-coréens: exercice d'évacuation au Japon

User Rating: 0 (0 votes)

Les habitants d’une petite localité japonaise ont pris part dimanche à un exercice d’évacuation dans un contexte d’inquiétudes croissantes face aux tirs de missiles nord-coréens, selon les autorités.

L’exercice organisé par les autorités locales et centrales a été mené dans la ville côtière d’Abu, sur la mer du Japon (appelée mer Orientale par Séoul), où a retenti une sirène d’alarme, a expliqué un responsable de l’agence chargé des catastrophes.

Il s’agissait de simuler le tir hypothétique d’un missile balistique nord-coréen contre les montagnes de la préfecture de Yamaguchi, où se trouve une base aérienne américaine.

Sur des images télévisées, on pouvait voir des enfants courir en se tenant la main en direction d’un gymnase scolaire.

« Je suis resté calme, j’ai été évacué en quelques minutes », a expliqué l’un des 280 habitants concernés par cette opération, Yuriko Suewaka, 67 ans, à Jiji Press.

Les autorités ont organisé un exercice similaire en mars dans la préfecture d’Akita, dans le nord, selon le responsable, et d’autres suivront à Yamagata et Niigata, au nord de Tokyo, également sur la mer du Japon.

Tokyo craint une agression sur son sol depuis qu’en 1998 un missile balistique de moyenne portée avait survolé le nord du pays avant de sombrer dans le Pacifique ouest, sans qu’aucun avertissement n’ait été donné.

Le rythme de développement de missiles par le régime reclus s’accélère et les projectiles tombent depuis l’an dernier plus près des côtes japonaises.

La semaine dernière, la Corée du Nord a tiré un nouveau missile balistique qui est tombé dans la zone exclusive économique du Japon, laquelle s’étend à 200 milles nautiques des côtes.

Pyongyang a mené depuis le début de l’année 12 tirs de missiles balistiques en dépit des menaces de renforcement des sanctions de l’ONU et de l’évocation par Washington de l’option militaire. AFP

Laisser un commentaire

*