Share
Crise politique en RDC: le Premier ministre Samy Badibanga n’envisage pas de démissionner

Crise politique en RDC: le Premier ministre Samy Badibanga n’envisage pas de démissionner

Crise politique en RDC: le Premier ministre Samy Badibanga n’envisage pas de démissionner
Summary:
Le Premier ministre congolais récemment investi, Samy Badibanga, n'envisage pas de démissionner pour céder son poste à un représentant de l'opposition, comme le prévoit pourtant l'accord de la Saint-Sylvestre conclu entre la majorité et l'opposition sur la cogestion du pays durant la période de transition qui doit mener aux prochaines élections, rapportent vendredi plusieurs médias.

0%

Crise politique en RDC: le Premier ministre Samy Badibanga n'envisage pas de démissionner

Le Premier ministre congolais récemment investi, Samy Badibanga, n’envisage pas de démissionner pour céder son poste à un représentant de l’opposition, comme le prévoit pourtant l’accord de la Saint-Sylvestre conclu entre la majorité et l’opposition sur la cogestion du pays durant la période de transition qui doit mener aux prochaines élections, rapportent vendredi plusieurs médias.

M. Badibanga a rencontré vendredi à Kinshasa une forte délégation de la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco), qui tente de rallier un éventail le plus large possible à signer cet accord de partage du pouvoir.

Cet entretien de plusieurs heures n’a livré aucun résultat concret, a indiqué le site d’informations Actualité.cd.

Selon le vice-président de la Cenco, Mgr Fridolin Ambongo, le Premier ministre reste « ouvert aux échanges » mais n’envisage toujours de signer l’accord qui doit instaurer une cogestion de la République démocratique du Congo (RDC) durant la transition entre la fin du mandat du président Joseph Kabila et l’élection de son successeur – en principe fin 2017.

Selon des proches de M. Badibanga cités par l’envoyée spéciale permanente à Kinshasa de Radio France Internationale (RFI), Sonia Rolley, il est pour lui « hors de question de perdre la primature » (la fonction de Premier ministre).

M. Badibanga, un transfuge de l’Union pour la Démocrate et le Progrès social (UDPS) de l’opposant historique Etienne Tshisekedi wa Mulumba, a été nommé Premier ministre en novembre, en vertu d’un premier accord conclu en octobre entre la Majorité présidentielle (MP) et une petite frange de l’opposition.

Le Rassemblement des Forces acquises au Changement – une vaste coalition d’opposition dirigée par M. Tshisekedi – a déjà obtenu la direction du Conseil national de suivi de l’accord et du processus électoral (CNSAP), font valoir les proches du Premier ministre pour expliquer son refus de démissionner. Avec AFP

Laisser un commentaire