Share
Crise qatarie : la Somalie soumise à des représailles

Crise qatarie : la Somalie soumise à des représailles

Le ministre qatari des Affaires étrangères Mohammed Ibn Abderrahmane Al Thani, a souligné que pour son refus de céder aux exigences des pays qui ont boycotté le Qatar, la Somalie était soumise à des représailles.

Crise qatarie : la Somalie soumise à des représailles
Summary:
Le ministre qatari des Affaires étrangères Mohammed Ibn Abderrahmane Al Thani, a souligné que pour son refus de céder aux exigences des pays qui ont boycotté le Qatar, la Somalie était soumise à des représailles.

0%

Crise qatarie : la Somalie soumise à des représailles

User Rating: 0 (0 votes)

Le ministre qatari des Affaires étrangères Mohammed Ibn Abderrahmane Al Thani, a souligné que pour son refus de céder aux exigences des pays qui ont boycotté le Qatar, la Somalie était soumise à des représailles.

Dans une interview accordée à l’hebdomadaire Jeune Afrique qui s’est penché, cette semaine, sur le dossier de « la crise du CCGP, l’Afrique au centre du conflit entre le Qatar et l’Arabie saoudite », le chef de la diplomatie qatarie a affirmé que les aides humanitaires à la Somalie avaient été gelées, que certains politiciens soumis à des chantages, mais que le gouvernement de Mogadiscio résistait encore.

Samedi, deux explosions dans la capitale somalienne ont tué au moins 276 personnes et blessé 300 autres.

Le ministre qatari des Affaires étrangères Mohammed Ibn Abderrahmane Al Thani. ©Reuters

Le ministère qatari des Affaires étrangères a émis un communiqué dans lequel il a confirmé que le chargé d’affaires qatari avait été blessé et que des dégâts avaient été infligés au bâtiment de l’ambassade du Qatar à Mogadiscio.

Quatre pays arabes (Arabie saoudite, Émirats arabes unis, Bahreïn et Égypte) ont gelé en juin dernier leurs relations avec le Qatar pour ce qu’ils ont qualifié de « soutien de Doha au terrorisme ».

Le Koweït joue la médiation, mais la crise est loin d’être résolue; les quatre pays précités exigent que le Qatar accepte leurs 13 conditions dont la baisse du niveau des relations Téhéran/Doha, l’expulsion des dirigeants du Hamas et des Frères musulmans de Doha et la fermeture de la chaîne Al-Jazeera.

Laisser un commentaire