Share
Daech envisage de transférer son “califat” en Afrique

Daech envisage de transférer son “califat” en Afrique

Daech envisage de transférer son “califat” en Afrique
Summary:
Les analystes estiment qu'en raison de ses défaites militaires successives en Syrie et en Irak, l'organisation Daech envisagerait le transfert de son "califat" en Afrique. Les observateurs croient que le recul militaire de Daech en Syrie et en Irak pourrait avoir de nouvelles conséquences géopolitiques si les chefs de cette organisation décidaient de conquérir de nouveaux territoires dans d'autres régions du monde, rapporte la chaîne Al-Alam.

0%

Daech envisage de transférer son "califat" en Afrique


Les analystes estiment qu’en raison de ses défaites militaires successives en Syrie et en Irak, l’organisation Daech envisagerait le transfert de son “califat” en Afrique. Les observateurs croient que le recul militaire de Daech en Syrie et en Irak pourrait avoir de nouvelles conséquences géopolitiques si les chefs de cette organisation décidaient de conquérir de nouveaux territoires dans d’autres régions du monde, rapporte la chaîne Al-Alam.

Déjà en Europe, on craint une nouvelle série d’attentats de Daech cet été. Certains analystes estiment que le recul de Daech en Syrie et en Irak pourrait être tactique et provisoire. D’autres disent que le recul de Daech dans ces deux pays est le résultat d’une véritable défaite militaire qui pourrait pousser cette organisation à décider de s’installer dans de nouveaux territoires, comme par exemple en Libye.

Le chercheur allemand des affaires du Moyen-Orient, Albericht Metzger, prévoit que les éléments de Daech, ou au moins les chefs de l’organisation, décideront de s’installer en Libye ou en Afghanistan. Selon lui, dans ces deux pays, la situation est favorable à ce que l’organisation terroriste puisse obtenir un soutien local. Mais Metzger croit que la fuite de Daech d’Irak et de Syrie serait le début de la fin de cette organisation.

Le chercheur allemand croit que l’installation de Daech près de deux anciens sièges des califats arabes, à Damas et à Bagdad, était son atout pour vendre son idée d’un nouveau califat. Or, la fuite d’Irak et de Syrie témoignerait de la défaite de cette théorie daechiste. Arte-News

Laisser un commentaire