Share
Démission de Katumbi du PPRD : «un acte héroïque», selon Kyungu wa Kumwanza

Démission de Katumbi du PPRD : «un acte héroïque», selon Kyungu wa Kumwanza

Le président national de l’Union nationale de Fédéralistes du Congo (Unafec), Kyungu wa Kumwanza, a déclaré mercredi 30 septembre que la démission de Moïse Katumbi du PPRD, le parti présidentiel, et de son poste de gouverneur du Katanga, était «un acte héroïque». Gabriel Kyungu est l’un des leaders du G7 exclus de la Majorité présidentielle (MP) après une lettre ouverte adressée au chef de l’Etat à qui ils demandaient de respecter la constitution pour les élections de 2016.Le président de l’Unafec estime que la démission de Katumbi « va dans l’intérêt de la population ».

Le président national de l’Union nationale de Fédéralistes du Congo (Unafec), Kyungu wa Kumwanza, a déclaré mercredi 30 septembre que la démission de Moïse Katumbi du PPRD, le parti présidentiel, et de son poste de gouverneur du Katanga, était «un acte héroïque». Gabriel Kyungu est l’un des leaders du G7 exclus de la Majorité présidentielle (MP) après une lettre ouverte adressée au chef de l’Etat à qui ils demandaient de respecter la constitution pour les élections de 2016.Le président de l’Unafec estime que la démission de Katumbi « va dans l’intérêt de la population ».

«Je tiens à présenter mes hommages, toutes mes félicitations et toute mon admiration suite à l’acte combien héroïque que Moïse Katumbi vient de poser en démissionnant du PPRD et du gouvernorat pour être conforme avec sa conscience», indique-t-il.

Gabriel Kyungu souligne cependant que la décision de l’ancien gouverneur du Katanga «n’a rien à voir avec le G7».

«On verra la suite mais ici c’est en rapport avec sa propre conscience. Il a décidé de claquer la porte en âme et conscience», affirme-t-il, estimant que le peuple congolais tient à la démocratie.

Moïse Katumbi a annoncé mardi 29 septembre sur Twitter sa démission du PPRD et de son poste de gouverneur du Katanga.

Dans la déclaration accompagnant l’annonce de sa démission, il a dénoncé un certain nombre de dérives imputables, selon lui, aux autorités de Kinshasa.

Les responsables de la Majorité présidentielle que Radio Okapi a contactés ont promis de réagir à la démission de Katumbi dans les prochaines heures.

Une démission qui intervient alors que la majorité vient d’exclure ses partis frondeurs qui ont demandé à Joseph Kabila de respecter la constitution pour les prochaines élections.

Laisser un commentaire