Share
Diaspora canadienne : Pierre Kwenders, lauréat du prix « L’Espoir FEQ »

Diaspora canadienne : Pierre Kwenders, lauréat du prix « L’Espoir FEQ »

L’artiste canadien d’origine congolaise (RDC) a remporté ce prix lors du festival d’été de Québec. 


 

L’Espoir FEQ est un prix créé l’an dernier pour souligner et soutenir le travail d’un auteur compositeur interprète québécois de talent. Louis Bellavance, directeur de la programmation du Festival a déclaré que Pierre Kwenders, avec son album « le dernier empereur Bantou », est arrivé à synthétiser parfaitement l’esprit aventureux d’une œuvre à la modernité criante. « De la rumba congolaise à la musique électronique, à l’image de ce métissage unique au Québec, Kwenders se mue en ambassadeur de Nations unies sous une bannière multicolore quelque part entre son Afrique natale et son Québec actuel.Attendez-vous à être surpris, charmé et secoué par les sonorités implacables de l’empereur d’un pays où danser est une loi », a-t-il expliqué.

Avec ce prix d’Espoir FEQ 2015, ont fait savoir les organisateurs, « le Festival d’été de Québec souligne une proposition artistique atypique qui remue déjà les méninges de bien des programmateurs en dehors de nos frontières, en preuve son passage remarqué au dernier festival des Transmusicales de Rennes en France ». En remportant ce prix, Pierre Kwenders a également obtenu une bourse de 10 000$ et une guitare faite sur mesure. Il participera de plus à divers événements tout au long de l’année grâce au réseau de partenaires du Festival.

Diverses sonorités musicales

L’album « Le dernier empereur Bantou » de Pierre Kwenders est sur le marché depuis le 14 octobre 2014. L’opus est un mélange de musique électronique, hip-hop, ambiances chorales, afrobeat et de rumba congolaise. Le titre de l’album est un hommage rendu à la civilisation bantoue dans laquelle sont enracinées ses origines et une partie de sa culture. Dans cet album, l’artiste voulait faire ressortir l’aspect positif du continent africain.  Les chansons de l’album sont à la fois interprétées en anglais, en français, en lingala et en tshiluba

Arrivé à Montréal à l’âge de 16 ans, Pierre Kwenders a commencé à chanter dans une chorale de l’église de la communauté congolaise de Montréal. Ses influences musicales africaines vont de Papa Wemba à Koffi Olomide en passant par Franco Luambo Makiadi.
Patrick Ndungidi
Adiac-Congo

Laisser un commentaire