Share
Dix gardes présidentiels ont été tués lors d’un attentat suicide à la bombe à Syrte, en Libye

Dix gardes présidentiels ont été tués lors d’un attentat suicide à la bombe à Syrte, en Libye

Dix gardes présidentiels ont été tués lors d’un attentat suicide à la bombe à Syrte, en Libye
Summary:
Dix gardes présidentiels libyens ont été tués jeudi lorsqu'un attentat suicide à la bombe perpétré par l'EI a frappé un poste de police situé à la périphérie de Syrte, a annoncé le service de presse des gardes présidentiels. L'attentat a été perpétré à l'aube, dans la ville voisine d'Abo-Gren, a précisé le service de presse sur sa page Facebook officielle. Les forces gouvernementales ont également annoncé que l'EI avait procédé jeudi à deux attentats à la voiture piégée, mais que les bombes avaient explosé avant d'atteindre les soldats.

0%

Dix gardes présidentiels ont été tués lors d'un attentat suicide à la bombe à Syrte, en Libye

Dix gardes présidentiels libyens ont été tués jeudi lorsqu’un attentat suicide à la bombe perpétré par l’EI a frappé un poste de police situé à la périphérie de Syrte, a annoncé le service de presse des gardes présidentiels.

L’attentat a été perpétré à l’aube, dans la ville voisine d’Abo-Gren, a précisé le service de presse sur sa page Facebook officielle. Les forces gouvernementales ont également annoncé que l’EI avait procédé jeudi à deux attentats à la voiture piégée, mais que les bombes avaient explosé avant d’atteindre les soldats.

Les forces gouvernementales sont engagées dans une guerre violente dans la ville de Syrte, à quelque 450 kilomètres à l’est de la capitale Tripoli, depuis le mois de mai, et des centaines de leurs soldats ont été tués ou blessés.

Les gardes présidentiels sont formés par le gouvernement d’unité nationale soutenu par l’ONU pour lutter contre l’EI.

Le service de presse des gardes présidentiels a indiqué qu’ils contrôlent la plus grande partie de la ville. Le groupe terroriste a perpétré sept attentats suicides à l’encontre des forces gouvernementales depuis dimanche.

Syrte, qui était la ville natale de feu Mouammar Kadhafi, est dominée par l’EI depuis plus d’un an. Xinhua

Laisser un commentaire