Share
Donald Trump boycotte le dîner des correspondants de la Maison Blanche 

Donald Trump boycotte le dîner des correspondants de la Maison Blanche 

Donald Trump boycotte le dîner des correspondants de la Maison Blanche 
Summary:
Donald Trump a annoncé samedi qu'il ne se rendrait pas au dîner annuel organisé par l'Association des correspondants de la Maison blanche. Lors de l'édition 2011, il avait essuyé des moqueries de Barack Obama. "Je n'irai pas au dîner de l'Association des correspondants de la Maison blanche cette année. Que tout le monde se porte bien et bonne soirée", a dit Donald Trump sur son compte Twitter.

0%

Donald Trump boycotte le dîner des correspondants de la Maison Blanche 

Donald Trump et son épouse Melania lors du dîner des correspondants en 2011. Jim Bourg – Reuters


Donald Trump a annoncé samedi qu’il ne se rendrait pas au dîner annuel organisé par l’Association des correspondants de la Maison blanche. Lors de l’édition 2011, il avait essuyé des moqueries de Barack Obama.

« Je n’irai pas au dîner de l’Association des correspondants de la Maison blanche cette année. Que tout le monde se porte bien et bonne soirée », a dit Donald Trump sur son compte Twitter.

Le traditionnel dîner sera organisé le 29 avril à Washington. Ronald Reagan est le dernier président américain à ne pas s’être rendu à ce dîner, après la tentative d’assassinat dont il avait été l’objet en 1981.

Cette soirée, instituée en 1921 et qui réunit célébrités, responsables politiques et journalistes, permet au président américain de prononcer un discours teinté d’autodérision et de se moquer de ses adversaires politiques.

En 2011, Donald Trump avait participé au dîner et avait été la cible de moqueries de la part de Barack Obama. Un épisode que des analystes jugent crucial dans la décision du magnat de l’immobilier de se présenter à la présidence.

Obama se moque de Trump en 2011 (dès la 3e minute):

Depuis son investiture le 20 janvier dernier, Donald Trump ne cesse de dénoncer les médias trop critiques à son égard, les qualifiant d' »ennemis du peuple ».

La Maison blanche a interdit vendredi plusieurs médias américains d’accès à un briefing organisé par le porte-parole de la présidence, Sean Spicer. Les journalistes de CNN, du New York Times, du site Politico, du Los Angeles Times et du site BuzzFeed n’ont pas eu le droit d’assister à cette intervention.Afrique Rédaction – Reuters/afp

Laisser un commentaire

*