Share
Égypte: «Le sang des chrétiens doit cesser de couler», dit Trump

Égypte: «Le sang des chrétiens doit cesser de couler», dit Trump

Le président américain Donald Trump a déclaré vendredi que « le sang des chrétiens doit cesser de couler », en réaction à l’attaque qui a visé des Coptes d’Égypte, faisant au moins 28 morts.

Égypte: «Le sang des chrétiens doit cesser de couler», dit Trump
Summary:
Le président américain Donald Trump a déclaré vendredi que « le sang des chrétiens doit cesser de couler », en réaction à l'attaque qui a visé des Coptes d'Égypte, faisant au moins 28 morts.

0%

Égypte: «Le sang des chrétiens doit cesser de couler», dit Trump

Le président américain Donald Trump a déclaré vendredi que « le sang des chrétiens doit cesser de couler », en réaction à l’attaque qui a visé des Coptes d’Égypte, faisant au moins 28 morts.

« Les terroristes sont engagés dans une guerre de civilisation et il appartient à tous ceux qui accordent de la valeur à la vie d’affronter et de vaincre ce mal », a ajouté Donald Trump dans un communiqué de la Maison-Blanche.

Les chrétiens d’Orient « doivent être défendus et protégés », estime le président américain, assurant que « l’Amérique se tient aux côtés du président Al-Sissi et de tout le peuple égyptien ».

Des hommes armés et masqués ont attaqué vendredi les passagers d’un autocar qui se rendait dans le monastère copte de Saint-Samuel, dans la province de Minya, à plus de 200 km au sud du Caire.

L’attaque a fait 28 morts parmi lesquelles un grand nombre d’enfants selon les autorités égyptiennes.

https://twitter.com/realDonaldTrump/status/868201805934678017

De nombreuses attaques ont visé ces dernières années les chrétiens d’Orient. Le 9 avril, des kamikazes du groupe État islamique ont pris pour cible deux églises du nord de l’Égypte, à Tanta et à Alexandrie, en pleine célébration du dimanche des Rameaux, faisant 45 morts.

Donald Trump participe actuellement au sommet du G7 à Taormina, en Italie, où il achève son premier voyage à l’étranger qu’il a placé sous le signe de la lutte contre le terrorisme islamiste.

Dans un décret migratoire signé fin janvier et retoqué par la justice, le président américain entendait donner la priorité aux « réfugiés persécutés en raison de leur religion », une phrase désignant implicitement les chrétiens de Syrie et d’Irak.

« Les chrétiens du Moyen-Orient sont exécutés en grand nombre. Nous ne pouvons laisser cette horreur se perpétuer! », avait-il écrit sur Twitter peu après son investiture. AFP

Laisser un commentaire