Share
Election des Gouverneurs de province :  Katumbi affronte Kabila en toute liberté ?

Election des Gouverneurs de province :  Katumbi affronte Kabila en toute liberté ?

Ngoy Kasanji, Kamisendu, Bamanisa, Matangila, Mbaz, Christian Mwando sont candidats sans l’aval de la Majorité présidentielle au nom de laquelle ils ont eu auparavant d’énormes dividendes politiques

Tout donne l’air de croire que Moïse Katumbi Chapwe veut en faire voir de toutes les couleurs à la Majorité présidentielle au nom de laquelle il a brigué deux mandats successifs à la tête de l’ancienne province du Katanga.

Tous les candidats à l’élection des gouverneurs de province de son obédience proviennent de cette famille politique aux commandes de la RDC. Ils se sont présentés sous le label d’indépendants mais ils sont bel et bien de connivence avec le richissime homme d’Affaires et dirigeant sportif qui a mis à leur disposition des moyens conséquents à travers l’un de ses conseillers venant de faire le tour des provinces concernées, en croire des sources très crédibles.

Dans cette opération, Moïse Katumbi bénéficie de l’appui de certains acteurs politiques de la MP dont lesfameux » frondeurs » plus connus sous l’appellation du Groupe de 7.

Ces hommes avaient en mars dernier demandé au Président Joseph Kabila de bien fixer l’opinion sur son sort à travers une correspondance qui a fait tache d’huile au niveau de ce regroupement politique. Les candidats de cette sous famille de la MP sont repérés parmi les » indépendants » en question.

C’est le Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie, PPRD, qui en compte de nombreux sociétaires ayant opposé un refus catégorique aux consignes du parti qui ne s’est pas encore prononcé sur les candidats à l’élection des gouverneurs de province.

Bien étiquetés PPRD pendant tout leur règne à la tête de l’ex Bandundu et de l’ancienne province du Kasaï Oriental, Jean Kamisendu et Alphonse Ngoy Kasanji dit Ngokas se sont présentés comme indépendants dans le but de diriger les nouvelles entités territoriales. Au Kwilu ayant comme chef-lieu la ville de Kikwit où il a postulé, Jean Kamisendu n’a pas attendu le mot d’ordre du parti-phare de la MP.

Dans cette partie du Bandundu démembré, un autre candidat répondant au nom de Matangila se trouve encouragé par un des fondateurs du Groupe de 7 pour postuler .Ngokas, de son côté, avait superbement ignoré l’attente recommandée.

Il lui est attribué d’être à la base d’une fausse information sur la présentation de sa candidature par la Majorité présidentielle pour rempiler à la tête de la province du Kasaï Oriental au cours d’une rencontre avec les députés provinciaux. Cette rumeur avait induit en erreur certains médias qui l’avaient balancé avant de rectifier.

La nouvelle sur la candidature de Ngokas a poussé plusieurs personnes à se faire une idée sur les 8 ans que ce gouverneur diamantaire passé à la tête de la province du Kasaï Oriental.

Cette période est caractérisée par l’étranglement du secteur de négoce du diamant et la paupérisation des autres catégories d’intermédiaires, tels les commissionnaires, les Ya Koulou et autres qui se sont trouvés contraints pour la plupart de quitter Mbuji-Mayi pour des horizons qu’ils croient meilleurs laissant derrière eux plusieurs désœuvrésdans une misère noire.

L’exploitation irrégulière dans la concession de la MIBA et la gestion au mépris des textes légaux et réglementaires a été aussi constatée au niveau de la province où les chefs coutumiers émettant sur la même longueur d’ondes sont les seuls tolérés par l’autorité politico-administrative, une attitude qui a encouragé frustration et mécontentement de divers ordres.

Jean Bamanisa Saïdi a aussi postulé à la tête de la nouvelle Province Orientale comme indépendant. L’ex Katanga intéresse dans son ensemble Moïse Katumbi.

Il veut pistonner au Lualaba devenu province avec sa riche ville minière de Kolwezi son homme de main, Mbaz, pendant qu’au Tanganyika c’est Christian Mwando, fils d’un autre +grand fondateur du G7,qui s’est présenté en indépendant dans la logique évoquée ci-haut.

Par KerK

La tempête des tropiques

Laisser un commentaire

*