Share
Elections 2016 : dans le respect de la constitution, la CENI sommée d’accélérer le processus

Elections 2016 : dans le respect de la constitution, la CENI sommée d’accélérer le processus

La Dynamique de l’Opposition qui tient toujours au respect de la Constitution pour la présidentielle et les législatives, refuse tout obscurantisme autour du calendrier électoral

Dans une déclaration faite hier jeudi 4 février 2016 à Kinshasa, la Dynamique de l’Opposition, par son porte-parole Jean-Lucien Bussa Tongba, invite la Commission électorale nationale indépendante (CENI) ainsi que tout son personnel à se mobiliser effectivement pour l’organisation des élections conformément aux dispositions constitutionnelles, légales et réglementaires.

Estimant que le processus électoral est en danger, elle refuse, par conséquent, tout obscurantisme autour du calendrier électoral, et exige de la Centrale électorale le début effectif du processus d’enrôlement pour la présidentielle et les législatives qui doivent absolument se tenir cette année.

A cet égard, cette plateforme demande à la Corneille Nangaa d’exécuter purement et simplement le volet III de son propre calendrier global du 12 février 2015 sur les élections présidentielle et législatives, tel qu’accepté dans la déclaration du 27 février 2015.

Elle fustige et repousse d’ores et déjà toute manœuvre de quelle que nature que ce soit de la part de la CENI et de toute autre institution qui paraitrait comme une manipulation, une planification insidieuse et inacceptable d’un quelconque « glissement technique  » des mandats aux motifs de contraintes opérationnelles, politiques, logistiques ou financières.

Car le peuple congolais ne l’acceptera pas, souligne Jean-Lucien Bussa. La Dynamique de l’opposition politique congolaise s’est donc réunie car, pense-t-elle, le processus électoral est en danger  » à cause de la volonté d’un seul homme qui veut s’éterniser au pouvoir en violation de la Constitution « , à l’en croire.

Cette structure propose à toutes les parties prenantes de se retrouver, dans une approche participative, autour la CENI, afin de dégager le consensus sur la réalisation des élections crédibles et apaisées qui respectent le délai Constitutionnel.

Les Opposants réunis au sein de la Dynamique félicitent le peuple congolais qui, bravant les intimidations, les menaces et les arrestations arbitraires, a commémoré, le 19 janvier 2016, l’anniversaire des compatriotes morts en martyrs de la démocratie, dans la dignité, à travers toutes les provinces.

Ils demandent au peuple congolais de tenir bon, de rester vigilants, de résister comme il a su le démonter héroïquement depuis 2011,et l’a confirmé dans la semaine du 19 au 25 janvier 2015 pour bâtir, par le respect et la protection de la Constitution, un véritable Etat de droit démocratique au cœur de l’Afrique.

Dans le cadre du  » Front citoyen 2016 « , un programme des manifestations pacifiques et populaires sera incessamment annoncé pour ce mois de février 2016, informe-t-on.

La Dynamique de l’Opposition dit prendre à témoin l’opinion nationale et internationale sur cette agitation statique de la CENI, manifestement intégrée dans l’optique évidente et malveillante de distraire le peuple congolais.Elle note que le choix de la date du 10 février pour le lancement des opérations de révision du fichier électoral n’est pas innocent.

Car, elle coïncide curieusement avecla ligne rouge de la Dynamique. En réalité,  » nous comprenons aisément qu’il s’agit d’un simple effet d’annonce pour distraire la population « , selon le porte-parole de cette plateforme. Car, durant toute une année, la CENI est demeurée indifférente et insensible à toutes les propositions et contre-propositions de la Dynamique de l’Opposition lui adressées sous formes de mémos.

Par Julie Muadi / La Tempête des tropiques

Laisser un commentaire