Share
Elections locales : le Sénat a voté la loi sur la répartition des sièges

Elections locales : le Sénat a voté la loi sur la répartition des sièges

Le Sénat de la République démocratique du Congo a voté ce mardi 11 août à l’unanimité une loi sur la répartition des sièges, nécessaire pour l’organisation d’élections locales contestées prévues en octobre. Sur les 108 sénateurs de la chambre haute, 77 étaient présents pour voter le texte. Ils ont adopté à l’unanimité les différents articles de la loi en quelques minutes, à l’occasion d’une nouvelle session extraordinaire, uniquement destinée au vote de ce texte et qui devait se clôturer au plus tard le 9 septembre.

Le projet de loi sur la répartition des sièges pour les élections municipales et locales avait été rejeté en juin en première lecture par les députés de la majorité et de l’opposition qui avaient renvoyé au gouvernement sa copie, estimant que le texte était bâclé.

Une fois le texte remanié, une session parlementaire extraordinaire a été fixée du 2 juillet au 2 août. Les députés ont adopté le texte mais, au Sénat, le vote a été invalidé car le quorum d’élus n’avait pas été atteint. Une nouvelle session extraordinaire a ainsi été convoquée.

Cette session est jugée anticonstitutionnelle par des opposants, qui ont appelé au boycott des travaux.

La RDC traverse une crise politique depuis la présidentielle de 2011, marquée par des fraudes massives, qui a reconduit à la tête de l’État Joseph Kabila, au pouvoir depuis 2001. Depuis, aucune des élections prévues (dont les locales, instituées par la Constitution de 2006) n’a été tenue.

Les élections locales, qui seraient une première dans l’ancienne colonie belge, doivent donner le coup d’envoi d’un cycle de scrutins qui doit s’achever en novembre 2016 avec la présidentielle, à laquelle M. Kabila ne peut pas se représenter.

AFP

Laisser un commentaire

*