Share
En Côte d’Ivoire, 88,3% des élèves ne savent pas lire à la fin du CP1 (DVSP)

En Côte d’Ivoire, 88,3% des élèves ne savent pas lire à la fin du CP1 (DVSP)

© Sercom APRnews © Ministères par DR Education/Collège de proximité: mise en route des professeurs et éducateurs
           

Quarante-quatre élèves sur 50 représentant 88,3% de l’effectif total, n’ont pas une maîtrise de la lecture à la fin du Cours préparatoire première année (CP1), révèle une étude de la Direction de la veille et du suivi du programme du ministère de l’Education nationale, recommandant au gouvernement d’engager une lutte contre le fléau pour des « Ivoiriens nouveaux ».

Selon le directeur de cette structure, Désiré Kauphy, qui a souligné l’ampleur du phénomène, la maîtrise de la lecture par les élèves du CP1 passe par plusieurs actions notamment la lutte contre le redoublement au CP1, la sensibilisation des parents sur le travail domestique, l’alphabétisation des mères, la promotion des femmes à la direction et la fourniture de point d’eau dans les écoles.

Pour la ministre Kandia Camara qui a salué à l’ouverture, mercredi à l’Hôtel du district d’Abidjan, la tenue de ce séminaire, la lecture constitue la première habileté à développer chez l’enfant afin de le prédisposer à exécuter le processus d’apprentissage.

« Cet atelier nous donne l’occasion de marquer un arrêt sur les acquis de nos enfants et de réfléchir ensemble sur les pratiques et les conditions d’apprentissage. Ces résultats doivent nous permettre d’apprécier le niveau réel des apprenants et de rechercher le cas échéant des solutions de remédiation en terme de stratégie et de politique éducative », a-t-elle ajouté.

Mme Camara a exhorté les différents acteurs à relever le défi de la scolarisation obligatoire avec une école de qualité pour permettre au plus grand nombre d’enfants de poursuivre leur étude, de construire leur avenir personnel et professionnel et de se préparer à l’exercice de la citoyenneté.

(AIP)
ik/cmas

 

Laisser un commentaire