Share
En Tunisie, 70% des hôtels ont l’intention de mettre la clef sous le paillasson   

En Tunisie, 70% des hôtels ont l’intention de mettre la clef sous le paillasson  

70% des unités hôtelières tunisiennes ont exprimé leur intention de fermer leurs portes, en raison des attentats terroristes meurtriers qui ont fait fuir les touristes étrangers, a annoncé Houssem Ben Azouz, un responsable de Confédération des entreprises citoyennes de Tunisie (CONECT), une organisation patronale créée en 2011.

M. Ben Azouz, qui préside le groupement professionnel du tourisme au sein de la CONECT, a également affirmé que l’industrie touristique tunisienne «passe par une impasse qui va durer entre trois et quatre ans», soulignant la nécessité d’entamer des réformes structurelles basées sur la diversification des produits touristique et l’innovation.

«Nous avons identifié 12 produits touristiques à fort potentiel de développement, dans un secteur qui ne doit plus se contenter uniquement du tourisme balnéaire et de l’hôtellerie mais promouvoir d’autres filières», a-t-il relevé, citant notamment l’hébergement alternatif (maisons d’hôtes, gites ruraux …), le tourisme de santé  (thermalisme, thalassothérapie, médical), le tourisme d’affaires et le tourisme culturel.

Le secteur du  tourisme, qui traverse  une grave crise depuis les attentats du musée du Bardo à Tunis en mars (22 morts) et de Sousse en juin (38 morts), est un pilier de l’économie tunisienne. Il représente près de 10 % du PIB du pays et  emploie directement ou indirectement quelque 400 000 personnes.

(Agence Ecofin)

Laisser un commentaire

*