Share
Enseignement en RDC = Points sexuellement transmissibles ! Les élèves exhortés à dénoncer Le fléau de l’exploitation sexuelle

Enseignement en RDC = Points sexuellement transmissibles ! Les élèves exhortés à dénoncer Le fléau de l’exploitation sexuelle

Le promoteur du Complexe scolaire Malenga, Alexis Kenda, a exhorté jeudi à Kinshasa les élèves à dénoncer toutes les personnes cherchant à abuser de leurs corps, à l’occasion de la journée du 4 mars consacrée à la lutte contre l’exploitation sexuelle.

M Kenda , qui s’est entretenu sur ce sujet avec l’ACP, a défini l’exploitation sexuelle comme étant toute action de quelqu‘un visant à faire usage de son pouvoir, de son autorité ou de sa confiance afin de contraindre une personne vulnérable à participer à une activité sexuelle .

Les élèves exhortés à dénoncer Le fléau de l’exploitation sexuelle
Les élèves exhortés à dénoncer Le fléau de l’exploitation sexuelle

Selon le promoteur de cette école, « il s’agit d’une des pires formes de violation des droits fondamentaux de la personne humaine qui réduit cette dernière à une simple marchandise ». Cette journée, a-t-il indiqué, vise à éradiquer ce fléau qui ternit l’image de la personne humaine.

M.Kenda a souligné que la République Démocratique du Congo (RDC), dans son combat contre la violence sexuelle, s’unit par son objectif au Groupe International de Paroles de Femmes (G.I.P.F) autour de cette journée pour dénoncer ensemble ce fléau dont l’ampleur devient de plus en plus inquiétant à travers le monde.

Le 4 mars de chaque année, des associations, à travers le monde, profitent de cette journée pour sensibiliser les populations, surtout les femmes et les enfants de milieux défavorisés du danger qui les guette.

M Kenda a fait remarquer que le ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel (EPSP) n’est pas restée insensible à ce problème d’autant plus que les élèves font partie de la majorité des victimes. L’instauration au programme d’enseignement du cours d’’Education à la Vie Familiale et en matière de Population à l’école (EVF/EMP) permettra de mettre aux élèves de s’approprier les stratégies de la lutte contre la violence sexuelle, a conclu le promoteur du Complexe scolaire Malenga.

Cette journée dont la 1ère édition a été célébrée en France, rappelle-t-on, a été créée en 2009 par l’ONG GIPF (Groupe International de Paroles de Femmes) à l’initiative de Mme Abysse Byelinka.

ACP

Laisser un commentaire

*