Share
Équateur : le prochain gouverneur doit être natif de la province, proposent des jeunes

Équateur : le prochain gouverneur doit être natif de la province, proposent des jeunes

Les jeunes réunis au sein du Collectif des jeunes pour le développement de la nouvelle province de l’Equateur (Coljed) proposent que leur futur gouverneur soit un natif de la province. Dans une déclaration faite samedi 25 juillet, ils ont indiqué qu’un natif va développer leur entité contrairement à celui qui réside ailleurs.

Une vue du centre ville de Mbandaka dans la province de l’Equateur (RDC) .


Les jeunes réunis au sein du Collectif des jeunes pour le développement de la nouvelle province de l’Equateur (Coljed) proposent que leur futur gouverneur soit un natif de la province. Dans une déclaration faite samedi 25 juillet, ils ont indiqué qu’un natif va développer leur entité contrairement à celui qui réside ailleurs.« Nous lançons un SOS à nos élus députés provinciaux pour qu’ils traduisent la volonté de la base : il faut que le gouverneur qui sera élu soit celui qui habite dans la province. On veut que notre province se développe rapidement », a affirmé le secrétaire rapporteur du (Coljed), Pierrot Ekanga.Selon ces jeunes, lorsqu’un gouverneur n’est pas résident de l’Equateur, cela constitue un frein au développement de la province.

« Lorsque le gouverneur réside ailleurs, il investit dans son lieu de résidence. Et ces investissements ne profitent pas à la province », a ajouté Pierrot Ekanga.

Les jeunes de cette structure ont aussi souhaité que le prochain gouverneur soit une personne non conflictuelle.

Cinq formulaires ont déjà été retirés à la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) de l’Equateur depuis le début de réceptions des candidatures pour les élections des gouverneurs et vice-gouverneurs, a indiqué samedi 25 juillet, le président du bureau de réception et de traitement des candidatures.

Tous les candidats qui ont retiré des formulaires sont tous des indépendants.​

Okapi

Laisser un commentaire