Share
Est de la RDC : L’armée repousse une nouvelle attaque rebelle à Uvira

Est de la RDC : L’armée repousse une nouvelle attaque rebelle à Uvira

Mercredi, l’ONU a déployé ses forces à Uvira afin de “dissuader toute attaque contre la ville et éviter l’escalade du conflit” annonçait la Monusco dans un communiqué

Est de la RDC : L’armée repousse une nouvelle attaque rebelle à Uvira
Summary:
Mercredi, l’ONU a déployé ses forces à Uvira afin de "dissuader toute attaque contre la ville et éviter l'escalade du conflit'' annonçait la Monusco dans un communiqué

0%

Est de la RDC : L’armée repousse une nouvelle attaque rebelle à Uvira

User Rating: 0 (0 votes)

L’armée congolaise a repoussé jeudi une attaque des miliciens Mai- Mai contre la ville d’Uvira située sur une côte du Lac Tanganyika dans l’Est de la République démocratique du Congo (RDC), a appris Anadolu auprès de l’armée.

Mercredi, l’ONU a déployé ses forces à Uvira afin de “dissuader toute attaque contre la ville et éviter l’escalade du conflit” annonçait la Monusco [Mission onusienne en RDC…Ndlr] dans un communiqué parvenu Jeudi à Anadolu.

Les miliciens Mai-Mai Yakutumba connu sous le nom de coalition nationale du peuple pour la souveraineté du Congo (CNPSC), ont “lancé jeudi avant 6 H, heure locale, une nouvelle attaque contre la ville d’Uvira à partir d’une côte du Lac Tanganyika” a déclaré à Anadolu, le Major Louis-Claude Tshimwanda, porte-parole de l’armée dans la province du Sud-Kivu.

Selon la même source, les miliciens étaient à bord de cinq embarcations motorisées mais ont été repoussés à plus à plus d’une vingtaine de kilomètres de la ville d’Uvira, après plusieurs heures de combats, durant la matinée.

L’armée progressait jeudi après-midi vers les localités de Swima et Katanga contrôlées par des miliciens depuis la semaine dernière, a assuré Tshimwanda, sans fournir de bilan.

Les activités socioéconomiques sont restées paralysées toute la journée à Uvira et toutes les frontières entre la RDC et le Burundi sont restées fermées jeudi dans cette agglomération et ses environs, selon des informations recueillies par Anadolu.

Le chef d’Etat-major général de l’armée congolaise le lieutenant-General Didier Etumba est arrivé jeudi en fin d’après-midi à Bukavu, capitale de la province du Sud-Kivu, avec des hauts officiers de l’armée pour organiser les opérations militaires, selon le correspondant d’Anadolu.

Portant le nom d’un ancien officier supérieur [William Yakutumba] de l’armée régulière qui s’est autoproclamé en 2007, ”général”, les Maï-Maï Yakutumba ont
depuis plusieurs mois intensifié les attaques contre l’armée dans plusieurs localités dans la partie Sud de la province du Sud-Kivu et affirment vouloir chasser du pouvoir le président Joseph Kabila.

En transit à Goma capitale de la province du Nord-Kivu, voisine au Sud-Kivu, le lieutenant-général Didier Etumba a rassuré que ce groupe armé est une simple
“feuille de paille”. Et d’ajouter : ” nous allons l’éteindre et nous organiser pour essayer d’en finir définitivement […] Mais, il faut que le problème soit résolu au
niveau de ses origines”. Agence AA

Laisser un commentaire