Share
Etienne Tshisekedi piégé par son amateurisme et une fausse diaspora ethno-tribaliste qui veut représenter la vraie diaspora !

Etienne Tshisekedi piégé par son amateurisme et une fausse diaspora ethno-tribaliste qui veut représenter la vraie diaspora !

Etienne Tshisekedi piégé par son amateurisme et une fausse diaspora ethno-tribaliste qui veut représenter la vraie diaspora !
Summary:
Comme je l'ai exposé dans un article paru le 22 août 2016 dans lequel je faisais état sans concession aucune, de la situation qui prévaut en RDC au regard des travaux du comité préparatoire qui s'est mis sur pied en vue d'amorcer leur fameux "dialogue" soutenu mordicus par Etienne Tshisekedi aujourd'hui piégé et largué..." Nul ne peut se prévaloir de sa propre turpitude "

0%

Etienne Tshisekedi piégé par son amateurisme et une fausse diaspora ethno-tribaliste qui veut représenter la vraie diaspora !

 

Comme je l’ai exposé dans un article paru le 22 août 2016 dans lequel je faisais état sans concession aucune, de la situation qui prévaut en RDC au regard des travaux du comité préparatoire qui s’est mis sur pied en vue d’amorcer leur fameux “dialogue” soutenu mordicus par Etienne Tshisekedi aujourd’hui piégé et largué…” Nul ne peut se prévaloir de sa propre turpitude “

(http://www.afriqueredaction.com/un-nuage-sombre-sur-la-tete…)

Tel qui croyait prendre est pris dans la nasse de la Kabilie, de la communauté internationale par voix des ambassadeurs qui ont réitéré leur confiance à Edem KODJO, de ce fait Etienne Tshisekedi avec ses 10% que son Rassemblement représente d’après les maîtres du pouvoir pour minimiser leur action, doit aller se rhabiller en cachette.

Ce qui parait invraisemblable et insoutenable, tous ces griots chanteurs avec leurs mandolines sous la fenêtre d’Etienne Tshisekedi, des abrutis acclameurs, des thuriféraires affamés qui gravitent autours de ce leader n’ont rien vu venir dans leur incurie avec un ego particulièrement surdimentionné en commençant par le fils ventripotent qui ne sait même pas analyser une situation de crise, sont aux abois…

Combien de fois, la diaspora, la vraie a-t-elle avertie ces politicailleurs du dimanche de la dangerosité de leur acte en allant s’asseoir, s’associer avec celui qui sont mandant prend fin le 19 décembre 2016 ?

Quelle foudre, n’a-t-elle pas été dirigée contre ceux qui se mettaient à travers la route des comploteurs contre le peuple souverain ?

Qui n’a subi la foudre des ethno-tribalistes convaincus du bon sens de leur acte de forfaiture ?

Qui n’a été volé dans les plumes en osant prononcer le nom de son altesse royal sa majesté Monsieur Etienne Tshisekedi ?

La vérité comme elle est inodore, impalpable, elle sent la poudre aujourd’hui. Il restera seulement de mettre la pêche pour qu’elle s’embrase ! Mais dans pas longtemps, la détonation de celle-ci se fera sentir avec une onde de choc qui touchera sa diaspora. Est-ce qu’il (est) sera nécessaire de s’en réjouir ? NON !

Le mot d’ordre est passé pour “leur ville morte”, du 23 août 2016 et rien en horizon… Le peuple reprend son train-train quotidien dans sa paupérisation insurmontable, pendant ce temps-là eux-là qui tirent leurs ficelles se vautrent dans l’opulence malhonnêtement acquise se moque de cette même population acquise à leur fallacieuse cause.

Comme des embusqueurs, des prédateurs, des opportunistes éhontés, un certain nombre d’aventuriers se réclament de la diaspora font un communiqué ficelé du fil blanc tissé à Bakwanga dans une incongruité absolue, sans mandant de la diaspora, veulent dans leur incurie manifeste assister aux travaux préparatoires dudit “dialogue”…

On ne sait plus à quel saint se vouer…,celui qui est à Limeté ou celui qui se rivète sur son fauteuil de facilitateur, ragaillardit par de multiples soutiens de ceux qui veulent que ce glissement ait lieu. Le choix devient assez compliqué lorsqu’on a l’appel du ventre !

Ce soyeux cortège de corrompus accompagnant Etienne Tshisekedi croyant devenir ministres dans leur chimère, sont largués avec des déclarations à l’emporte pièce. On ne cessera de dire que la politique est un métier, et aucune à l’improvisation n’est permise, ils viennent de vivre cette durer réalité à leur détriment.

Comment sans consultation de ladite diaspora, qui d’après eux, serait étoffée de sept millions d’individus, peut-elle laisser un conglomérat des ethno-tribalistes fasse un point de presse en leur nom ? On marcherait sur la tête !

Ce qui est plus choquant par dessus de tous, le drapeau qui représente la Nation est à chaque souillé et piétiné…

Lorsqu’on a l’appel du ventre, les yeux sont bandés par la cupidité, la “ventripotence” éhontée sans scrupule, c’est alors, tout est permis !  (Boko zonga bangu bino nioso na diaspora) ” vous rentrerez tous bredouille dans la diaspora” la queue entre les jambes…

Les Tshisekedistes n’ont pas la main, l’effectivité de ce qui se crâne à la lumière de ce qui se passe à leur insu et malheureusement sur le dos de ce peuple qui fait encore confiance à ceux qui pensent sournoisement à leur simple profit…

Ajourd’hui les voix se lèvent pour accuser Bruno Mavungu avec son nouveau surnom (Judas Iscariote) de traître ! Alors ce qui s’est tramé en Italie, à Ibiza, à Monaco et à Genval, comment appelleriez-vous cela ? Le voleur, volé !

Roger BONGOS

1 CommentaireSur cette publication

  1. Marie-Thérèse Nlandu

    Ici, on fait une chose et son contraire. Jk et sa fratrie ont prouvé qu’ils n’aiment pas les congolais; il y a une semaine son frère Zoé les a insultés, ceux de l’Ouest essentiellement; Jaynet a détourné la somme de 15 milliards de $US( Panama Papers) qui passent comme norrmale au Congo; certains congolais se bousculent devant le portillon du dialogue espérant sans doute un poste à l’issu de cette rencontre déjà piégiée sans analyse pertinente sur la qualité de l’interlocuteur qui est fin mandat. Quel peuple sommes-nous?

    Répondre

Laisser un commentaire