Share
Faits-divers : Daech a fait des petits en France…A Rennes, le videur d’un bar égorgé par un client éconduit

Faits-divers : Daech a fait des petits en France…A Rennes, le videur d’un bar égorgé par un client éconduit

Touché à la gorge, le videur meurt quelques minutes plus tard

C’es alors que l’homme éconduit sort un objet tranchant et donne un coup dans la gorge du videur, âgé de 35 ans. Ce dernier titube et tombe sur les tables installées en terrasse avant de décéder quelques minutes plus tard. Arrivée sur les lieux, la police a barré l’accès à la rue à deux endroits. Quant à l’auteur des faits, il s’est rendu de lui-même au commissariat.

Faits-divers : Daech a fait des petits en France…A Rennes, le videur d’un bar égorgé par un client éconduit
Summary:
Le drame a traumatisé la rue Saint-Michel, surnommée « la rue de la Soif » à Rennes. Vendredi soir, vers 23 h 45, comme le raconteOuest-France, un jeune homme alcoolisé tente d’entrer dans le bar l’Aeternam où une soirée reggae se déroule. Vu son état, le videur de l’établissement lui refuse l’accès.

0%

Faits-divers : Daech a fait des petits en France...A Rennes, le videur d'un bar égorgé par un client éconduit

Illustration d’un bar, ici à Rennes. – C. Allain / APEI / 20 Minutes


Le drame a traumatisé la rue Saint-Michel, surnommée « la rue de la Soif » à Rennes. Vendredi soir, vers 23 h 45, comme le raconteOuest-France, un jeune homme alcoolisé tente d’entrer dans le bar l’Aeternam où une soirée reggae se déroule. Vu son état, le videur de l’établissement lui refuse l’accès.

https://twitter.com/bleuarmorique/status/723748155834175488/photo/1

 

Touché à la gorge, le videur meurt quelques minutes plus tard

C’es alors que l’homme éconduit sort un objet tranchant et donne un coup dans la gorge du videur, âgé de 35 ans. Ce dernier titube et tombe sur les tables installées en terrasse avant de décéder quelques minutes plus tard. Arrivée sur les lieux, la police a barré l’accès à la rue à deux endroits. Quant à l’auteur des faits, il s’est rendu de lui-même au commissariat. 20 minutes

Laisser un commentaire