Share
L’ingénieure Thérèse Izay s’en va aux Etats-Unis !? La fuite des cerveaux, vers d’autres horizons, meilleurs que celui de la RDC, un pays en déliquescence

L’ingénieure Thérèse Izay s’en va aux Etats-Unis !? La fuite des cerveaux, vers d’autres horizons, meilleurs que celui de la RDC, un pays en déliquescence

Image : L’ingénieure Thérèse Izay (centre) est chef de projet à Women’s Technology, l’association congolaise qui a remis aux autorités les trois nouveaux robots qui joueront le rôle d’agents de la circulation à Kinshasa.


 

La fuite des cerveaux, vers d’autres horizons, meilleurs que celui de la RDC, un pays en déliquescence. La charmante inventeur du robot de circulation à Kinshasa , l’ingénieure Thérèse Izay serait au moment où, je couche ce post,  aux Usa. Les américains ont fait des yeux doux à cette prodigieuse savante.

Au regard cette étonnante création, le gouvernement congolais pouvait mettre en place une industrie, afin de commercialiser cet outil innovent. Mais, rien du tout, il est là seulement, pour faire de la répression et tuer les congolais…

ROBOT DE CIRCULATION A KINSHASA Comment fonctionne sont Robot ? Le robot lève les bras, comme le ferait un agent de circulation humain, pour bloquer une voie et laisser passer les voitures sur l’autre voie, avec son plastron qui passe du vert au rouge.

«Le robot réagit beaucoup plus vite aux commandes. Bref, les composants électroniques sont beaucoup plus performants que la première génération» de machines.

En aluminium et conçus pour résister aux rigueurs du climat équatorial, ces robots peuvent filmer les violations au Code de la route grâce à des caméras de surveillance, qui fonctionnent même si le robot est hors-service.

Les images sont envoyées en temps réel à la police, qui peut analyser tous les mouvements dans un périmètre d’au moins 200 mètres. «Ces informations permettront de poursuivre les gens qui ont commis des infractions sur la route», a expliqué Mme Izay.

Les infractions sont nombreuses, et souvent mortelles. Depuis 2007, «9717 accidents de la route dont 2276» mortels, ont été enregistrés à Kinshasa, avait indiqué le « général Célestin Kanyama », chef de la police dans la capitale congolaise, connu pour sa brutalité. «Ces robots seront d’un apport important pour la police», avait-t-il estimé.

Aujourd’hui, on laisse filer cette invention vers les Etats-Unis, qui d’ailleurs n’auront aucun mal à s’approprier de cette merveilleuse trouvaille. Ils mettront, du cash sur la table, pour mettre à l’aise l’ingénieure Mme Izay, au final, pour acheter les brevets inhérents à son invention…

Roger BONGOS

 

5 Commentaires Sur cette publication

  1. Eric Cito Mubalama

    Moi je condamne l’ingenieure pour son manque de tactique en matierre de business. Meme si l’etat n’a pas la bonne volonté d’y investir, il y a le secteur privee qui est la. Avec le soutient mediatique que cette invention avait, trouver des actionnaire locaux ou etranger etait un jeux d’enfant. Comment ont évolué les Bill Gates et consorts? Meme s’il ya corruption qui gangrene le pays elle n’a pas fait un gest pour prouver ses capacities d’entrepreunariat! La au USA ils (les varies entrepreneurs) vont lui acheter son invention pour quelques miettes et la deception viendra plus tard!

    Répondre
    • Dommage et vous avez raison.
      J’avais demandé vie fcb si on pouvait avoir les coordonnées de cette dame pour la mettre en contact avec une entreprise multinationale qui est même présente en RDC qui sponsorise les startups qui se distinguent.
      Mais jamais de réponse. ….

      Répondre
  2. Mutombo Mulumba

    Elle fait ce ques des millions d’autres africains ont fait avant elle. On lui souhaite une immigration réussie aux USA.

    Répondre
  3. En quoi est-elle condamnable cette dame ? Vous parlez du secteur privé congolais et vous citez des cas d’inventaires américains qui ont recouru au secteur privé américain. Est ce vraiment adapté ? Et pendant que vous dites ces choses, le ministre Germain Kambinga en blouson d’homme de terrain va visiter des pseudo usines des libanais ou l’on ne fabrique presque rien de vital sinon des produits mortels avec un slogan presque comique de consommer congolais. Or la dame avec son robot la c’est ça le produit congolais que le Congo pouvait vendre jusque dans tous les pays du monde ou il n’existe pas. Chacun a droit à la vie et surtout au meilleur qu’il recherche. Lorsqu’un prophète n’est pas écouté par les siens, il ne cesse pas de prophétiser, il ne se tue pas, il secoue la poussière de ses pieds et s’en va prophétiser ailleurs ou l’on peut lui prêter attention. C’est tout. Ne cherchez pas midi à quatorze heure a une pauvre dame qui vous a donné tout le temps sans manquer d’être foulée a terre.

    Répondre
  4. Professeur Sebastien Kirongozi Limbaya

    Chers compatriotes, Mme Ir. Thérèse Izay-Kirongozi bakemamie, par qui la Rdc doit d’être citée pays d’intelligence et d’innovation technologique, vit à Kinshasa, épanouie avec sa petite famille. Elle s’entoure des brillants congolais et poursuit formidablement bien l’amélioration du concept de robot roulage intelligent avec l’appui de l’Etat congolais. Kinshasa, lubumbashi, matadi et très bientôt kolwezi, kisangani, goma et bien d’autres villes du pays seront servies. Ayez confiance en nos capacités à réussir le défi du développement de notre grand pays, en partant des initiatives et des intelligences nationales et locales.

    Répondre

Laisser un commentaire

*