Share
La guerre avec des boules puantes au Gabon : les camps Bongo et Ping s’accusent du rachat de cartes d’électeurs

La guerre avec des boules puantes au Gabon : les camps Bongo et Ping s’accusent du rachat de cartes d’électeurs

La guerre avec des boules puantes au Gabon : les camps Bongo et Ping s’accusent du rachat de cartes d’électeurs
Summary:
Au Gabon, le dernier jour de la campagne électorale a été marqué par de nombreuses accusations de rachat de cartes électorales. Une pratique qu’utiliserait le camp du président sortant et candidat à sa réélection Ali Bongo Ondimba, ainsi que celui de son principal challenger Jean Ping.

0%

Gabon, la guerre aux couteaux : les camps Bongo et Ping s'accusent du rachat de cartes d'électeurs

Au Gabon, le dernier jour de la campagne électorale a été marqué par de nombreuses accusations de rachat de cartes électorales.

Une pratique qu’utiliserait le camp du président sortant et candidat à sa réélection Ali Bongo Ondimba, ainsi que celui de son principal challenger Jean Ping.

Selon les membres de la société civile qui dénoncent cette pratique, le but est d’organiser l’abstention dans le fief de l’adversaire. Les sommes proposées aux électeurs pour racheter leur carte vont de 15 à 75 euros.

Ali Bongo a choisi de terminer sa campagne par un rassemblement dans un stade d’un quartier populaire de la capitale. Jean Ping, a également opté pour une réunion publique dans la capitale, avant une “messe d’action de grâce”.

Ce samedi, 628124 gabonais sont appelés aux urnes, pour élire leur président de la République. Un scrutin à un tour, suivi par de nombreux observateurs nationaux et internationaux. Avec AFP

Laisser un commentaire