Share
Gabriel Kyungu wa Kumwanza privé de sa garde rapprochée

Gabriel Kyungu wa Kumwanza privé de sa garde rapprochée

Gabriel Kyungu wa Kumwanza, président de l’Union national des fédéralistes du Congo (Unafec) et président du bureau provisoire de l’assemblée provinciale du Haut-Katanga. Radio Okapi. Ph. Colin Djuma-Musompo.


Gabriel Kyungu wa Kumwanza, l’un des initiateurs du G7 qui assume encore les fonctions de président du bureau provisoire de l’Assemblée provinciale du Haut Katanga n’a plus de garde rapprochée depuis quatre jours. Il a affirmé dimanche 20 septembre à Radio Okapi que cette situation le mettait désormais en insécurité.

«Je suis encore en fonction, président du bureau provisoire de l’assemblée provinciale du haut Katanga. Les commandants qui sont venus ont dit que le chef de l’Etat les a envoyés pour enlever la garde chez moi. Je le dis en face du monde : je remets ma sécurité entre les mains du chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange. C’est lui qui a donné l’ordre qu’on enlève les policiers chez moi. Tout ce qui peut m’arriver, l’opinion doit le savoir», a-t-il affirmé.

Pour lui, cette décision est justifiée par son appartenance au G7, groupe de sept partis exclus de la Majorité au pouvoir qui tient à l’organisation de l’élection présidentielle en 2016 comme le prévoit la constitution.

L’inspection provinciale de la police à Lubumbashi indique pour sa part que l’ordre de retirer les policiers est venu de la « haute hiérarchie », sans plus des précisions.

Gabriel Kyungu fait partie des signataires de la lettre ouverte adressée lundi dernier à Joseph Kabila, lui demandant d’organiser les élections dans le délai constitutionnel.

Laisser un commentaire

*