Share
Gambie: le président sortant  Yahya Jammeh prend les voies légales pour contester les résultats. Il se rendra devant la Cour suprême

Gambie: le président sortant Yahya Jammeh prend les voies légales pour contester les résultats. Il se rendra devant la Cour suprême

Gambie: le président sortant Yahya Jammeh prend les voies légales pour contester les résultats. Il se rendra devant la Cour suprême
Summary:
Le président gambien sortant Yahya Jammeh, qui est revenu sur la reconnaissance de sa défaite électorale, va contester les résultats devant la Cour suprême, a annoncé son parti dans la nuit de samedi à dimanche. Dans une déclaration télévisée vendredi soir, M. Jammeh a effectué une brutale volte-face en annonçant, une semaine après avoir accepté les résultats donnant la victoire à l'opposant Adama Barrow au scrutin du 1er décembre, qu'il les rejetait, exigeant un nouveau vote. Ce revirement a suscité une vague de condamnations de la communauté internationale, qui l'a pressé de reconnaître sa défaite et de céder le pouvoir au président élu.

0%

Gambie: le président sortant prend les voies légales pour contester les résultats. Il se rendra devant la Cour suprême

Le président gambien sortant Yahya Jammeh, qui est revenu sur la reconnaissance de sa défaite électorale, va contester les résultats devant la Cour suprême, a annoncé son parti dans la nuit de samedi à dimanche.

Dans une déclaration télévisée vendredi soir, M. Jammeh a effectué une brutale volte-face en annonçant, une semaine après avoir accepté les résultats donnant la victoire à l’opposant Adama Barrow au scrutin du 1er décembre, qu’il les rejetait, exigeant un nouveau vote. Ce revirement a suscité une vague de condamnations de la communauté internationale, qui l’a pressé de reconnaître sa défaite et de céder le pouvoir au président élu.

Cette déclaration télévisée “était un prélude au recours que l’APRC (Alliance patriotique pour la réorientation et la construction, au pouvoir) est en train de préparer devant la Cour suprême contre une décision frauduleuse de l’IEC” (Commission électorale indépendante), selon un communiqué du parti. Le parti cite la Constitution, selon laquelle seule la Cour suprême peut trancher les litiges sur les résultats électoraux.

Le président élu a appelé samedi M. Jammeh à accepter sa défaite, rejetant sa demande de nouveau scrutin, et a invité ses propres partisans au calme. Avec Belga

Laisser un commentaire