Share
Gambie: Yahya Jammeh, qui est revenu sur la reconnaissance de sa défaite électorale. Déploiement massif des forces de sécurité, l’opposition se réunit

Gambie: Yahya Jammeh, qui est revenu sur la reconnaissance de sa défaite électorale. Déploiement massif des forces de sécurité, l’opposition se réunit

Gambie: Yahya Jammeh, qui est revenu sur la reconnaissance de sa défaite électorale. Déploiement massif des forces de sécurité, l’opposition se réunit
Summary:
Les forces de sécurité gambiennes étaient massivement déployées samedi à Banjul, au lendemain du revirement du président Yahya Jammeh, qui est revenu sur la reconnaissance de sa défaite électorale. Dans le même temps, l'opposition était réunie autour de son candidat, le président élu Adama Barrow, pour décider de la marche à suivre après ce nouveau coup de théâtre, une semaine après la reconnaissance par M. Jammeh de sa défaite au scrutin du 1er décembre.

0%

Gambie: Yahya Jammeh, qui est revenu sur la reconnaissance de sa défaite électorale: déploiement massif des forces de sécurité, l'opposition se réunit

Les forces de sécurité gambiennes étaient massivement déployées samedi à Banjul, au lendemain du revirement du président Yahya Jammeh, qui est revenu sur la reconnaissance de sa défaite électorale. Dans le même temps, l’opposition était réunie autour de son candidat, le président élu Adama Barrow, pour décider de la marche à suivre après ce nouveau coup de théâtre, une semaine après la reconnaissance par M. Jammeh de sa défaite au scrutin du 1er décembre.

Une opposante parle d’un « viol de la démocratie »

Policiers et militaires tenaient des barrages à travers toute la capitale de ce petit pays d’Afrique de l’Ouest enclavé dans le territoire sénégalais hormis sa façade atlantique, mais la population vaquait normalement à ses occupations, à la veille de la célébration de la naissance du prophète de l’islam, selon la même source.

Dans la nuit de vendredi à samedi, une dirigeante de l’opposition, Isatou Touray, a dénoncé sur les réseaux sociaux « un viol de la démocratie« , appelant les opposants à « rester calmes, lucides, vigilants, et à ne pas reculer« .

Le président sortant dénonce des « erreurs inacceptables »

Dans les heures précédant la déclaration de M. Jammeh, l’ambiance s’était tendue à Banjul, avec le déploiement de troupes et l’installation de sacs de sable sur les axes stratégiques.

« Tout comme j’ai loyalement accepté les résultats, en croyant que la Commission électorale était indépendante, honnête et fiable, je les rejette dans leur totalité« , a affirmé M. Jammeh au cours d’une déclaration télévisée dans la soirée. « Laissez-moi répéter: je n’accepterai pas les résultats sur la base de ce qui est arrivé« , a-t-il insisté vendredi soir, dénonçant des « erreurs inacceptables » de la part des autorités électorales et appelant à la tenue d’un nouveau scrutin.

« L’intervention de puissances étrangères ne changerait rien« , a affirmé le président gambien, prévenant qu’il ne tolérerait aucune protestation dans les rues. Avec Belga

Laisser un commentaire

*