Share
Inondations en France: 4 morts, la Seine en légère décrue

Inondations en France: 4 morts, la Seine en légère décrue

Inondations en France: 4 morts, la Seine en légère décrue
Summary:
La Seine amorçait sa décrue samedi à Paris après avoir atteint son plus haut niveau depuis 1982, écartant le scénario du pire pour la capitale française même si les inondations menacent toujours le centre du pays. Les fortes pluies des derniers jours ont fait quatre morts et 24 blessés en France, a annoncé samedi le premier ministre Manuel Valls, ce qui porte à 18 le bilan des victimes des inondations en Europe.

0%

Inondations en France: 4 morts, la Seine en légère décrue

À Paris, les eaux brunâtres de la Seine restaient samedi à un niveau spectaculaire, recouvrant totalement les voies sur berge et une bonne partie des piles des ponts. PHOTO JEROME DELAY, AP

La Seine amorçait sa décrue samedi à Paris après avoir atteint son plus haut niveau depuis 1982, écartant le scénario du pire pour la capitale française même si les inondations menacent toujours le centre du pays.

Les fortes pluies des derniers jours ont fait quatre morts et 24 blessés en France, a annoncé samedi le premier ministre Manuel Valls, ce qui porte à 18 le bilan des victimes des inondations en Europe.

À Paris, les eaux brunâtres de la Seine restaient samedi à un niveau spectaculaire, recouvrant totalement les voies sur berge et une bonne partie des piles des ponts.

Curieux et badauds continuaient d’affluer sur les bords du fleuve pour immortaliser l’événement. «Ça fait peur, j’imagine la Seine déborder, c’est ma hantise…», confiait à l’AFP Sonia, 39 ans, qui travaille près du fleuve.

Le risque d’inondations majeures semblait pourtant s’éloigner dans la capitale.

Après un pic à 6,10 mètres au-dessus de son niveau normal, atteint dans la nuit, la Seine s’est stabilisée autour de 6,05 mètres, un niveau comparable aux 6,18 mètres atteints en 1982 mais loin de la grande crue de 1910 (8,62 mètres).

«Il n’y a pas de risque de remontée (…) on est plutôt maintenant dans cette phase de plateau avant la décrue, qui va prendre un certain temps», a précisé la maire de la Paris, Anne Hidalgo.

En attendant, les mesures de précaution prises cette semaine restent en vigueur. Les musées du Louvre et d’Orsay, où des milliers d’oeuvres d’art stockées dans les sous-sols ont été mises à l’abri, resteront portes closes jusqu’à mardi. De même deux stations de métro et une ligne de train régionale qui longe la Seine restent fermées.

«Catastrophique»

Le déplacement de l’onde de crue vers l’aval de la Seine porte désormais les inquiétudes à l’ouest de la capitale, où un camping a été évacué à Boulogne, et en Normandie, où la maison de Monet à Giverny a été fermée à titre préventif.

Si Paris a été relativement épargné par les flots, avec quelques stationnements, caves et sous-sol inondés en bord de Seine, l’impact des inondations est lourd pour le reste du pays.

Au total, 20 000 personnes ont dû être évacuées de leur domicile en raison de la montée des eaux et relogés chez des proches ou dans des gymnases. Quelque 17 000 foyers restaient également privés d’électricité samedi midi.

Face aux importants dégâts matériels, «l’état de catastrophe naturelle sera reconnu», a promis le président François Hollande. Les assureurs ont estimé les dommages à au moins 600 millions d’euros.

Les inondations ont été «catastrophiques» pour le réseau ferroviaire, notamment en raison de glissements de terrain sous les lignes, a souligné  Guillaume Pepy, le président de la Société nationale des chemins de fer (SNCF).

Pour lui, il faudra attendre le milieu de la semaine prochaine avant un retour à la normale du trafic, par ailleurs perturbé par une grève des cheminots et les dommages devraient se chiffre à «plusieurs dizaines de millions d’euros».

Le plus lourd tribut en Allemagne

Sur le plan humain, une femme d’une soixantaine d’années a été retrouvée morte vendredi à Montargis (120 km au sud de Paris) dans un jardin situé au bord d’une rivière en crue.

Jeudi un cavalier de 74 ans a été emporté à une trentaine de km de Paris. Seul son cheval avait réussi à regagner la berge.

Les circonstances des deux autres décès n’ont pas été communiquées.

L» Allemagne, où la situation semble aussi s’améliorer, a payé le plus lourd tribut. Onze personnes sont décédées depuis le début de la semaine du fait des intempéries: sept en Bavière et quatre dans le Bade-Würtemberg (sud-ouest).

Dans le sud de la Belgique, le corps d’un apiculteur emporté jeudi soir par une rivière en crue a été retrouvé vendredi.

Des inondations ont également frappé la Roumanie, où les autorités ont annoncé vendredi la mort de deux hommes noyés dans l’est du pays.

Laisser un commentaire