Share
Intensification de bombardements d’une violence inouïe: 4000 civils ont fui Alep-Est en moins de 24h

Intensification de bombardements d’une violence inouïe: 4000 civils ont fui Alep-Est en moins de 24h

Intensification de bombardements d’une violence inouïe: 4000 civils ont fui Alep-Est en moins de 24h
Summary:
Plus de 4000 civils ont fui en moins de 24 heures la partie rebelle de la ville syrienne d'Alep, face à l'avancée rapide des forces du régime, selon un nouveau chiffre de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

0%

Intensification de bombardements d'une violence inouïe: 4000 civils ont fui Alep-Est en moins de 24h

Plus de 4000 civils ont fui en moins de 24 heures la partie rebelle de la ville syrienne d’Alep, face à l’avancée rapide des forces du régime, selon un nouveau chiffre de l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

«Depuis la nuit, près de 1700 civils ont fui vers les zones gouvernementales, tandis que plus de 2500 autres se sont réfugiés dans le quartier kurde de Cheikh Maqsoud», à cheval entre les deux parties de la métropole divisée, a dit l’OSDH dimanche.

Plus tôt dans la journée, l’Observatoire, qui dispose d’un large réseau de sources à travers la Syrie, avait évoqué le chiffre de plus de 500 civils ayant fui Alep-Est vers les zones gouvernementales dans le nord et l’ouest de la métropole.

Cet exode inédit depuis 2012 intervient après la capture samedi par les troupes du régime de Bachar al-Assad de Massaken Hanano, le plus grand des quartiers d’Alep-Est que l’armée veut à tout prix reprendre. Avec AFP

Laisser un commentaire

*