Share
Interview choc: Baluba sont en train de bloquer la machine de la démocratie, dixit Monique Mukuna Mutombo candidate aux élections présidentielles en RDC 2017…

Interview choc: Baluba sont en train de bloquer la machine de la démocratie, dixit Monique Mukuna Mutombo candidate aux élections présidentielles en RDC 2017…

Interview choc: Baluba sont en train de bloquer la machine de la démocratie, dixit Monique Mukuna Mutombo candidate aux élections présidentielles en RDC 2017…
Summary:
Les voix s'élèvent de part et d'autre pour dénoncer la dictature d'une minorité tribale proche de l'UDPS et de s'insurger contre la confiscation de la liberté d'expression, de la démocratie par une clique malintentionnée, aminée par le désir machiavélique de prendre le pouvoir coûte que coûte, quitte à fricoter avec le diable...

0%

Interview choc: Baluba sont en train de bloquer la machine de la démocratie, dixit Monique Mukuna Mutombo candidate aux élections présidentielles en RDC 2017...

Les voix s’élèvent de part et d’autre pour dénoncer la dictature d’une minorité tribale proche de l’UDPS et de s’insurger contre la confiscation de la liberté d’expression, de la démocratie par une clique malintentionnée, aminée par le désir machiavélique de prendre le pouvoir coûte que coûte, quitte à fricoter avec le diable…

Le triple « M », Monique Mukuna Mutombo candidate à la présidentielle éventre le boa et colle au pilori ceux qui se disaient et se disent encore, défendre la cause du peuple…Il n’en est rien, c’est de la poudre aux yeux.

Elle parle de la « nécessité » ou pas d’ériger un mausolée pour Etienne Tshisekedi.

Elle martèle en disant sans ambages que le retour de la dépouille d’Etienne Tshisekedi de ne devrait pas être conditionné par l’attribution de la Primature à Félix Tshisekedi, il devrait par contre être motivé par la mise en place d’un calendrier pour des prochaines élections, afin le peuple se retrouve…

 

Elle n’a pas « mis l’eau dans bouche », ni sa « langue dans la poche », en fustigent sans concession l’opposition corrompue, aussi ceux qui étaient dans la majorité, en ayant le toupet de venir se laver dans l’opposition et prétendre être opposants… C’est « des voyous de la république »

Elle ajoutera, je cite: l’opposition n’est pas un purgatoire pour ceux de la Majorité Présidentielle. Elle n’a pas été tendre ni avec Samy Badibanga et encore moins avec celui qui devrait accompagner la dépouille de Etienne Tshisekedi à Kinshasa Moïse Katumbi.

Propos recueillis par Roger BONGOS

Laisser un commentaire