Share
IRAN-ARABIE SAOUDITE : Pourquoi l’Iran veut-il attaquer militairement, les Saoudiens ?

IRAN-ARABIE SAOUDITE : Pourquoi l’Iran veut-il attaquer militairement, les Saoudiens ?

Riyad ne doit pas pousser à bout la patience de la République Islamique d’Iran, selon le général Najjar

IRIB- Le haut conseiller du chef d’état-major des forces armées iraniennes a déclaré que les forces militaires sont prêtes à donner une riposte dure au régime des Al-e Saoud, si nécessaire.

«Comme le Guide suprême de la Révolution islamique l’a affirmé, le régime des Al-e Saoud doit tirer leçon de l’affaire de Mina et savoir que l’Iran est, parfaitement, capable de donner une riposte dure à Riyad, s’il le juge nécessaire», a déclaré le général Mostafa Najjar.
Dans un entretien accordé à l’agence iranienne, Tasnim, le général Najjar a ajouté que les autorités saoudiennes auraient intérêt à prendre très au sérieux l’avertissement du Guide suprême de la Révolution islamique, concernant l’irrespect envers les pèlerins iraniens et le transfert, en Iran, de tous les blessés et des dépouilles mortelles des victimes du drame de Mina.
«Le Guide suprême de la Révolution islamique a demandé que l’Iran et les autres pays musulmans suivent, avec sérieux, cette affaire, mais les dirigeants actuels de l’Arabie saoudite semblent ne pas connaître la puissance de l’Iran. Ils ont commis d’innombrables erreurs, mais comme l’honorable Ayatollah Khamenei l’a affirmé, l’Iran a fait preuve de retenue jusqu’à présent, mais cela ne durera pas, éternellement», a déclaré le général Mostafa Najjar.
«Les organisateurs saoudiens des cérémonies du Hadj ont commis des erreurs impardonnables, et ils ont montré au monde leur incompétence, en ce qui concerne la gestion des affaires des pèlerins de la Mecque, de sorte que la ville de la paix et de la sérénité de la Mecque, est devenue, en raison de leur ignorance et de leur négligence, en un lieu de risque et de danger, pour les pèlerins musulmans», a déclaré le haut conseiller du chef d’état-major des forces armées iraniennes.

Laisser un commentaire