Share
Israël-Palestine, impunité sur un peuple : Exactions israéliennes commises à Al-Aqsa de 1967 à 2015 

Israël-Palestine, impunité sur un peuple : Exactions israéliennes commises à Al-Aqsa de 1967 à 2015 

Quelque 54.217 colons israéliens ont envahi les esplanades de la mosquée Al-Aqsa de 2009 à 2015, selon le responsable de l’Information de l’administration des Waqfs islamiques d’al-Quds.

Les violations israéliennes commises à l’encontre de la mosquée Al-Aqsa à Jérusalem-Est, ne se sont pas arrêtés, depuis le début de l’occupation de la ville en juin 1967, jusqu’à présent.

Cependant, les années 2014 et 2015, ont été les plus difficiles, selon des sources officielles palestiniennes.

En occupant la ville de Jérusalem, les autorités israéliennes ont entamé des fouilles à grande échelle aux alentours de la mosquée Al-Aqsa, sans fournir de détails sur la nature des travaux menés.

Mais l’attaque la plus grave dirigée contre la mosquée a eu lieu le 21 août 1969, quand un ressortissant australien, Denis Michael Rohan, a mis le feu aux lieux sacrés.

Le personnel de l’administration des Waqf islamiques de Jérusalem, relevant du ministère jordanien des Waqfs, chargé des affaires de la mosquée, a restauré l’édifice.

Les agressions ne se sont pas limitées au bâtiment de la mosquée, mais ont aussi ciblé les fidèles musulmans la fréquentant. Ainsi, le 11 avril 1982, un soldat israélien a ouvert le feu sur les fidèles, à Al-Aqsa, tuant deux personnes, et en blessant six autres.

Le 10 octobre 1990, la police israélienne a tué 21 Palestiniens et blessé 150 autres, qui tentaient de dissuader un groupe d’Israéliens de mettre la première pierre pour la construction de ce que les Juifs considèrent comme étant le «Temple de Salomon».

Exactions israéliennes commises à Al-Aqsa de 1967 à 2015

Le 25 septembre 1996, le gouvernement israélien a ouvert un tunnel le long de la muraille ouest de la mosquée Al-Aqsa, entre la Via Dolorosa, et la place Al-Buraq, à l’Ouest de l’édifice.

Cette initiative avait provoqué une révolte populaire palestinienne qui s’était poursuivie durant plusieurs jours, au cours desquels 63 Palestiniens ont été tués, et 1600 autres blessés.

De nouveaux affrontements à plus grande échelle ont éclaté en 2000. L’ancien Premier ministre israélien, Ariel Sharon, avait, en effet, fait irruption dans l’esplanade de la mosquée Al-Aqsa, le 28 septembre 2000, déclenchant l’Intifada (soulèvement populaire) d’Al-Aqsa, qui s’était propagée à tous les territoires palestiniens, et duré plusieurs années.

À la suite de ces incursions, l’administration des Waqf islamiques a fermé la mosquée, aux visites des non-musulmans. Mais la police israélienne, a décidé, unilatéralement, le 20 août 2003, d’autoriser les colons israéliens à se rendre dans les lieux musulmans sacrés.

Les incursions des colons israéliens à Al-Aqsa ont enregistré une hausse significative en 2014 et 2015.

L’Imam de la mosquée Al-Aqsa, le Cheikh Ikrima Sabri, a déclaré, à cet égard, à Anadolu, que «l’année 2015 a été sans doute la plus difficile et la plus grave, pour la Palestine en général, et la mosquée Al-Aqsa en particulier, en raison de l’intransigeance de l’occupation israélienne et des dépassements commis par le gouvernement d’extrême droite dirigé par Benyamin Netanyahu, le chef du Likoud ».

Selon les données recueillies auprès de la direction du Waqf islamique de Jérusalem, 11.472 colons israéliens ont pris d’assaut la mosquée al-Aqsa durant l’année 2015.

Le responsable de l’Information du ministère des Waqfs, Firas Al-Debs, a indiqué, pour sa part, à Anadolu, que le mois de septembre 2015 a enregistré le nombre record de 1575 colons qui ont pris d’assaut la mosquée, contre moins d’un millier de colons durant les autres mois de l’année.

Les colons israéliens ont multiplié leurs incursions lors de la fête du Nouvel An juif, le 13 septembre 2015.

Des centaines de policiers israéliens ont à de nombreuses reprises, fait incursion dans les esplanades de la mosquée, pour en expulser les fidèles retranchés à l’intérieur, déclenchant, en octobre dernier, de nouveaux affrontements, qui se poursuivent jusqu’à présent, dans les Territoires palestiniens.

Les incursions répétées des colons escortés par les forces de sécurités israéliennes dans les esplanades de la mosquée Al-Aqsa, ont enregistré une hausse notable, après que le ministre de la Défense israélien, Moshe Yaalon, ait décidé, le 9 septembre 2015, d’expulser les fidèles musulmans retranchés dans les lieux sacrés.

Malgré les multiples déclarations faites par le Bureau du Premier ministre, Benyamin Netanyahu, annonçant ne pas vouloir changer le statu quo dans la mosquée Al-Aqsa, le gouvernement israélien a récemment révélé son intention de partager la mosquée entre les Musulmans et les Juifs. Une intention qui a, en effet, été clairement exprimée lors de la séance du 13 août 2014 de la commission interne du Parlement israélien.

Quelque 54.217 colons israéliens ont fait incursion dans les esplanades de la mosquée Al-Aqsa de 2009 à 2015, selon le responsable de l’Information de l’administration des Waqfs.

Voici le nombre de colons ayant fait irruption dans la mosquée chaque année, de 2009 à 2015 :

– Année 2009 : 5931 colons 
– Année 2010 : 5950 colons 
– Année 2011 : 3694 colons 
– Année 2012 : 6230 colons 
– Année 2013 : 9075 colons 
– Année 2014 : 11878 colons 
– Année 2015 : 11489 colons 

Selon le responsable de l’Information de l’administration des Waqfs, les incursions des colons israéliens dans la mosquée Al-Aqsa se sont réparties, durant l’année 2015, de la manière suivante :

– Janvier : 717 colons 
– Février : 604 colons 
– Mars : 1064 colons 
– Avril : 1213 colons 
-Mai : 958 colons 
– Juin : 623 colons 
– Juillet : 930 colons 
– Août : 808 colons 
– Septembre : 1575 colons, (l’incursion du ministre de l’Agriculture, Uri Ariel a également été enregistrée durant ce même mois) 
– Octobre : 1064 colons 
– Novembre : 1015 colons 
– Décembre : 918 colons

AA/ Al Qods/ Abderraouf Arnaout

Laisser un commentaire