Share
John Kerry annoncé au Kenya et au Nigéria dans un contexte de défis sécuritaires et économiques

John Kerry annoncé au Kenya et au Nigéria dans un contexte de défis sécuritaires et économiques

John Kerry annoncé au Kenya et au Nigéria dans un contexte de défis sécuritaires et économiques
Summary:
Le secrétaire d'Etat américain aux affaires étrangères entamera le 22 août une tournée africaine qui le conduira au Kenya et au Nigéria, deux acteurs majeurs de l'économie d'Afrique subsaharienne, en proie à des défis tant économiques que sécuritaires. Selon le communiqué donné par l'ambassade des Etats-Unis au Nigéria, John Kerry (photo) devrait d'abord faire un stop au Kenya. Il y rencontrera le président Uhuru Kenyatta, avec qui il discutera des questions sécuritaires et d'autres sujets rentrant dans les relations entre son pays et la première économie d'Afrique de l'est.

0%

John Kerry annoncé au Kenya et au Nigéria dans un contexte de défis sécuritaires et économiques

Le secrétaire d’Etat américain aux affaires étrangères entamera le 22 août une tournée africaine qui le conduira au Kenya et au Nigéria, deux acteurs majeurs de l’économie d’Afrique subsaharienne, en proie à des défis tant économiques que sécuritaires.

Selon le communiqué donné par l’ambassade des Etats-Unis au Nigéria, John Kerry (photo) devrait d’abord faire un stop au Kenya. Il y rencontrera le président Uhuru Kenyatta, avec qui il discutera des questions sécuritaires et d’autres sujets rentrant dans les relations entre son pays et la première économie d’Afrique de l’est.

L’agenda de John Kerry sera plus dense au Nigéria. Il y rencontrera le président Muhamadu Buhari, mais aussi les gouverneurs des états fédérés du nord du pays, ainsi que les leaders religieux. Avec les autorités, il parlera de sécurité, mais aussi de la lutte contre la corruption et des questions de droits de l’homme. Il se rendra par la suite dans la région de Sokoto au nord-ouest du Nigéria, où il prononcera un discours sur la tolérance.

Selon un porte-parole du département d’Etat, la visite de Mr. Kerry sera aussi l’occasion de discuter avec d’autres ministres des affaires étrangères de la région, des processus de paix en Somalie et au Soudan du sud. Il sera aussi question de Boko Haram, qui au mois de mars a fait allégeance à l’Etat Islamique en Irak et en Syrie et qui continue de sévir dans les pays du bassin du lac Tchad.

La tournée du responsable américain ne manquera pas de rassurer les « partenaires africains », dans un contexte politique américain où un des candidats à la présidentielle, Donald Trump, prêche pour moins d’interventionnisme des Etats-Unis dans les problèmes du monde. Une option quelque peu différente du plan africain du président Barack Obama dont le deuxième mandat s’achève bientôt. A.ECOFIN

Laisser un commentaire