Share
“Joseph Kabila” sous la pression de l’opinion internationale, parle enfin de la tenue des élections en RDC

“Joseph Kabila” sous la pression de l’opinion internationale, parle enfin de la tenue des élections en RDC

“Joseph Kabila” sous la pression de l’opinion internationale, parle enfin de la tenue des élections en RDC
Summary:
Lors de sa visite ce jeudi en Ouganda, le président congolais Joseph Kabila a pour la première fois évoqué de façon un peu plus clair la tenue des élections présidentielles dans son pays.

0%

"Joseph Kabila" sous la pression de l'opinion internationale, parle enfin de la tenue des élections en RDC

Lors de sa visite ce jeudi en Ouganda, le président congolais Joseph Kabila a pour la première fois évoqué de façon un peu plus clair la tenue des élections présidentielles dans son pays.

Quand est-ce que les élections présidentielles auront lieu en République démocratique du Congo ? Cette question a été adressée au président congolais Joseph Kabila lors d’une conférence de presse, alors qu’il était ce jeudi en Ouganda, pour une visite officielle chez son homologue Yoweri Museveni. Selon le chef de l‘État congolais, les élections se tiendront lorsque le registre des électeurs sera fin prêt. Ce sont là les premiers commentaires de Joseph Kabila sur la tenue des élections dans son pays.

Pour le dirigeant de la RDC, il se répand au sein de l’opposition et de la communauté internationale une fausse perception selon laquelle le gouvernement ne veut pas organiser les élections. “Nous avons organisé les élections à deux reprises, souligne-t-il. Les élections sont organisées par une Commission électorale indépendante. Mais afin qu’elles soient organisées, nous avons besoin de l’inscription et d’un registre des électeurs”, a-t-il déclaré aux journalistes ougandais.

Se voulant un peu plus clair, le président congolais a conditionné la tenue de la présidentielle à la fin de l’opération d’enregistrement des électeurs. “Nous avons commencé l’enregistrement des électeurs. Cela prendra du temps, mais dès que le registre des électeurs sera disponible, nous aurons une élection’‘, a-t-il ajouté. Une opération qui selon la Commission électorale prendra un peu plus d’un an.

… dès que le registre des électeurs sera disponible, nous aurons une élection.

Depuis des mois, Joseph Kabila est mis sous pression par ses opposants et la communauté internationale qui exigent de lui l’organisation du scrutin présidentiel. En mars, le gouvernement avait évoqué un déficit budgétaire et logistique empêchant la tenue des élections cette année. Mais pour l’opposition, il s’agit de manigances de Joseph Kabila dont le second mandat prend fin en décembre et qui ne peut plus se présenter selon la Constitution, pour se maintenir au pouvoir. A.N.

Laisser un commentaire