Share
Kananga: Misère, souffrance, désespoir ! SOS sur le nombre croissant des malades mentaux

Kananga: Misère, souffrance, désespoir ! SOS sur le nombre croissant des malades mentaux

Près de quarante malades mentaux errent sur les artères de la ville  de Kananga, a fait savoir samedi 17 octobre  l’Observatoire congolais des Droits de l’homme. D’après le coordonnateur provincial de cette structure, Me Hubert Ngulandjoko, ces personnes malades constituent un danger permanent pour la population. Il lance un SOS aux autorités compétentes.Intervenant sur Radio Okapi, Maître Hubert Ngulandjoko indique que le nombre des malades mentaux à Kananga ne fait qu’augmenter:

«Quand bien même nos investigations sont en cours, nous avons déjà documenté trente cas de malades mentaux sur la ville. Ils sont très dangereux ! J’ai des cas, notamment à Lukonga, où un voleur la journée il est fou et la nuit il dévient voleur en s’associant à d’autres brigands.»

La présence nombreuse des malades mentaux heurte parfois les moeurs locales. «A côté de la station Quin-Med, deux fous ont consommé une activité sexuelle à 17heures (heures locales)», a témoigné Me Ngulandjoko.

De son côté, le ministre provincial de la Santé indique que les démarches sont en cours pour la remise en marche des structures pouvant prendre en charge tous ces malades mentaux. OKAPI

Laisser un commentaire

*