Share
Kenya: cérémonie interreligieuse à la veille de l’anniversaire de l’attaque de Westgate

Kenya: cérémonie interreligieuse à la veille de l’anniversaire de l’attaque de Westgate

Des dizaines de proches des victimes de l’attaque de Westgate se sont réunis à Nairobi dimanche pour une cérémonie interreligieuse, à la veille du second anniversaire de l’attentat mené par les insurgés somaliens shebab dans le centre commercial, qui avait fait 67 morts en 2013.


 

Une cérémonie interreligieuse réunissait des survivants et des proches de victimes pour la plupart, dans la forêt de Karura, en banlieue de Nairobi, où une plaque en l’honneur des victimes avait été dévoilée et où les familles des victimes avaient planté des arbres, un pour chaque personne tuée, il y a un an.

Le 21 septembre 2013, quatre hommes armés de grenades et de kalachnikovs avaient fait irruption dans le Westgate vers midi. Comme tous les samedis, le centre était bondé de représentants de la classe moyenne kényane et d’expatriés.

Hommes, femmes et enfants, ce sont 67 personnes qui sont tombées sous les tirs du commando, qui très vite allait se retrancher dans le bâtiment, et tenir tête quatre jours durant aux forces de l’ordre.

Selon les enquêteurs et médecins légistes, les quatre assaillants sont morts dans les affrontements avec les forces kényanes au cours du siège.

« Nous n’arrivons même pas comprendre comment ça s’est passé, et nous espérons que ça ne se produira plus jamais », a expliqué Rupal Mital Shah, qui a perdu son mari dans l’attaque.

« Ca a été absolument horrible », a murmuré une des survivantes, Amanda Belcher. « Je pense que toutes les personnes qui y étaient garderont des souvenirs meurtris à vie »

Les shebab, alliés à Al-Qaïda, ont revendiqué le carnage de Wesgate, en représailles contre l’engagement du Kenya au sein de la force de l’Union africaine en Somalie, l’Amisom, qui soutient le fragile gouvernement de Mogadiscio face aux insurgés. Les attaques se sont multipliées depuis. En avril, les shebab ont massacré 148 personnes dans l’université Garissa (nord-est), la plupart des étudiants.

Le centre commercial Westgate a rouvert ses portes mi-juillet, près de deux ans après l’attaque qui l’avait gravement endommagé. Un service religieux devrait avoir lieu dans le centre commercial lundi.

AFP

Laisser un commentaire