Share
Kenya: Plus d’un milliard de dollars aux infrastructures de transports au titre de l’année fiscale 2017/2018

Kenya: Plus d’un milliard de dollars aux infrastructures de transports au titre de l’année fiscale 2017/2018

Le ministère des Finances du Kenya a rendu publiques ses prévisions de dépenses publiques pour l’année fiscale 2017/2018, le 30 mars. Au nombre de ces prévisions, les autorités de Nairobi allouent un budget conséquent de 134,9 milliards de shillings kényans (soit 1,3 milliard de dollars US) à la construction de diverses infrastructures routières, ferroviaires, aéroportuaires et portuaires dans le pays.

Kenya: Plus d’un milliard de dollars aux infrastructures de transports au titre de l’année fiscale 2017/2018
Summary:
Le ministère des Finances du Kenya a rendu publiques ses prévisions de dépenses publiques pour l’année fiscale 2017/2018, le 30 mars. Au nombre de ces prévisions, les autorités de Nairobi allouent un budget conséquent de 134,9 milliards de shillings kényans (soit 1,3 milliard de dollars US) à la construction de diverses infrastructures routières, ferroviaires, aéroportuaires et portuaires dans le pays.

0%

Kenya: Plus d’un milliard de dollars aux infrastructures de transports au titre de l’année fiscale 2017/2018

Le ministère des Finances du Kenya a rendu publiques ses prévisions de dépenses publiques pour l’année fiscale 2017/2018, le 30 mars. Au nombre de ces prévisions, les autorités de Nairobi allouent un budget conséquent de 134,9 milliards de shillings kényans (soit 1,3 milliard de dollars US) à la construction de diverses infrastructures routières, ferroviaires, aéroportuaires et portuaires dans le pays.

En tête des projets bénéficiaires de ce financement, figure le projet de la Standard Gauge Railway, une voie ferroviaire qui « permettra d’intégrer la totalité du réseau marchand national, de relier les zones industrielles spéciales et de rallier les principaux marchés d’exportation», comme l’a expliqué le ministre des Finances du Kenya Henry Rotich (photo), devant le parlement. Le responsable a tenu à rappeler que la première partie de ce projet de voie ferroviaire reliant Mombasa à Nairobi devrait être mise en service le 1er juin 2017, et que les deux autres parties restantes nécessiteront 75,6 milliards de shillings kényans (735 millions de dollars US).

Le reste des finances allouées aux infrastructures permettra la construction d’autres routes secondaires dans divers endroits du pays, ainsi qu’un terminal à containers pour navires cargo au port de Mombasa et une extension des aéroports de Malindi, Isolo et Lokichigia.

Le Kenya bénéficie d’une économie stable et en pleine expansion. La Banque africaine de développement relève une hausse constante de la croissance du PIB réel depuis 2014, passant de 5,5% en 2015 à une estimation de 6,4% pour l’année 2017. Le taux de croissance enregistré en 2016 était de 6,0%. A.ECOFIN

Laisser un commentaire

*