Share
Kinshasa : Eve Bazaiba dénonce l’enlèvement de son fils, étudiant à l’UPC

Kinshasa : Eve Bazaiba dénonce l’enlèvement de son fils, étudiant à l’UPC

La secrétaire générale du Mouvement de libération du Congo (MLC), Eve Bazaiba, dénonce l’enlèvement, samedi 12 septembre dans l’après-midi, de son fils de 22 ans, à Kinshasa. Dans une déclaration faite à Radio Okapi, elle indique que son enfant a été kidnappé par quatre hommes en tenue militaire, dans l’enceinte de l’Université protestante au Congo (UPC), où il est étudiant.

« Mon fils est étudiant à l’UPC à la faculté de Droit en première Licence. Ce samedi, aux alentours de 13h et 13h30′, il était là comme tout étudiant pour préparer ses examens de deuxième session. Il a vu jaillir deux véhicules en trombe à l’UPC. Quatre militaires armés, à peu près avaient des menottes et sont venus l’attraper pour l’engouffrer dans la voiture et il a crié au secours. Et quelques étudiants qui étaient aux alentours sont venus et une bagarre rangée a été déclarée avec les étudiants et la voiture est partie avec mon enfant », raconte Eve Bazaiba, qui se fie aux témoignages des étudiants présents lors de ce kidnaping.

Elle ajoute que les étudiants ont réussi à neutraliser deux de ces militaires qui ont été conduits auprès du recteur de l’Université.

« Ils ont été récupérés par un certain colonel qui dit que mon fils serait dans une bande ou une affaire pas très propre. Ça c’est faux », a fustigé Eve Bazaiba.

La Secrétaire générale du MLC indique qu’il subit beaucoup de menaces ces derniers temps et exige la libération de son fils.

« Je dénonce cela [l’arrestation de mon fils] et je réclame qu’on me rende mon fils. Moi-même je subis beaucoup de menaces. Je n’insulte personne et je ne fais pas de diffamations. Le travail que je fais est un travail honnête et conformément aux lois de la République », a souligné Eve Bazaiba.

Radio Okapi a contacté le recteur de l’UPC, le professeur Bolia qui reconnait cet enlèvement mais déclare que les faits se sont déroulés en dehors de l’université.

Ce que dément la secrétaire générale du MLC ainsi que des étudiants contactés sur place.

Aux dernières nouvelles, l’enfant a été libéré vers deux heures matin. Il a été retrouvé sur la route des Poids lourds à Kingabwa, dans la commune de Limete.

Okapi

Laisser un commentaire