Share
Kinshasa: poursuite de la campagne de dépistage du cancer de l’utérus

Kinshasa: poursuite de la campagne de dépistage du cancer de l’utérus

Les Universités de Kinshasa et d’Anvers organisent depuis un mois une campagne de dépistage des lésions précancéreuses du col de l’utérus et même du cancer de l’utérus. Le cancer de l’utérus est la première cause de mortalité par le cancer chez la femme en RDC, a indiqué jeudi 9 juillet le docteur Alex Mutombo de cliniques universitaires de Kinshasa, appelant les femmes à se faire dépister à temps.

«L’avantage avec les cancers du col de l’utérus, c’est qu’ils peuvent bien être prévenus; dans la mesure où on peut découvrir à temps des changements anormaux sur le col. Ces changements qui sont à la base du développement, plus tard, du cancer de l’utérus chez une personne donnée», a expliqué Dr Mutombo.

Il a ainsi appelé les femmes à se faire dépister:

«La période d’évolution [de la maladie] peut prendre dix à vingt ans. Vous voyez donc l’avantage que pourrait procurer le dépistage : découvrir les changements anormaux et les éliminer, afin de soustraire la femme de risques de développer plus tard un cancer de col.»

Le dépistage des lésions précancéreuses du col de l’utérus et même du cancer de l’utérus est gratuit, a-t-il précisé, ajoutant que cette opération entre dans le cadre d’un projet de recherche que mène le département de gynécologie des cliniques universitaires de Kinshasa. Les cas de cancer avérés seront pris en charge par des médecins qui reçoivent les patientes tous les jours au centre hospitalier du Mont Amba. Cette campagne doit se terminer à la fin de juillet.

«Et nous pensons que ça peut constituer un projet pilote, de sorte que, lors que nous aurons les résultats de cette recherche, çà pourra nous servir de base à l’élargissement de ce projet à d’autres milieux de notre pays», a estimé le docteur Alex Mutombo.

Radio Okapi

Laisser un commentaire