Share
La BAD finance la réhabilitation d’une route reliant le Kenya à la Tanzanie à hauteur de 228 millions $

La BAD finance la réhabilitation d’une route reliant le Kenya à la Tanzanie à hauteur de 228 millions $

La BAD finance la réhabilitation d’une route reliant le Kenya à la Tanzanie à hauteur de 228 millions $
Summary:
La Banque africaine de développement (BAD) a annoncé, dans un communiqué publié le 31 mars, avoir accordé au Kenya un prêt de 228 millions de dollars destiné à la réhabilitation de 172 km de route entre les villes d’Ahero (Sud-est du lac Victoria) et d’Isebania, qui se situe tout près de la frontière avec la Tanzanie.

0%

La BAD finance la réhabilitation d’une route reliant le Kenya à la Tanzanie à hauteur de 228 millions $

La Banque africaine de développement (BAD) a annoncé, dans un communiqué publié le 31 mars, avoir accordé au Kenya un prêt de 228  millions de dollars destiné à la réhabilitation de 172 km de route entre les villes d’Ahero (Sud-est du lac Victoria) et d’Isebania, qui se situe tout près de la frontière avec la Tanzanie.

Le projet contribuera à faciliter le commerce entre le Kenya et la Tanzanie et à renforcer le corridor routier Sirrari, qui relie le Soudan du Sud à la Tanzanie, en passant par le territoire kenyan.

Une fois les travaux achevés, le temps de parcours et les coûts de transports entre Isebania et Ahero devraient être divisés par deux. Des retombées économiques substantielles sont aussi escomptées dans les zones traversées par la route qui sera rénovée. Celle-ci ouvrira de nouveaux débouchés pour les industries agricoles et les activités de pêche. Grâce aux 77 km de routes secondaires qui seront elles-aussi aménagées, les producteurs locaux pourront en effet acheminer leurs produits vers les centres de consommation.

Le projet, dont le montant global est estimé à  280,26 millions de dollars, est financé  à hauteur de 81,4 % par la BAD, le reste étant pourvu par le Fonds fiduciaire UE-Afrique pour les infrastructures (4 %) et le gouvernement kenyan (14,6 %).ECOFIN

Laisser un commentaire