Share
La Chine aurait mené davantage d’exécutions que tous les autres pays réunis

La Chine aurait mené davantage d’exécutions que tous les autres pays réunis

L’usage par la Chine de la peine de mort demeure entouré de secret et le pays a exécuté davantage de condamnés que tous les autres pays réunis, a indiqué lundi Aministie internationale.

L’organisation de défense des droits de la personne a indiqué qu’en excluant la Chine, les États à travers le monde ont exécuté 1032 personnes en 2016. Amnistie a dit croire que la Chine avait exécuté des milliers de condamnés, mais n’a pas fourni une évaluation plus précise en raison d’un manque d’informations fiables.

La Chine aurait mené davantage d’exécutions que tous les autres pays réunis
Summary:
L'usage par la Chine de la peine de mort demeure entouré de secret et le pays a exécuté davantage de condamnés que tous les autres pays réunis, a indiqué lundi Aministie internationale. L'organisation de défense des droits de la personne a indiqué qu'en excluant la Chine, les États à travers le monde ont exécuté 1032 personnes en 2016. Amnistie a dit croire que la Chine avait exécuté des milliers de condamnés, mais n'a pas fourni une évaluation plus précise en raison d'un manque d'informations fiables.

0%

La Chine aurait mené davantage d'exécutions que tous les autres pays réunis

User Rating: 0 (0 votes)

L’usage par la Chine de la peine de mort demeure entouré de secret et le pays a exécuté davantage de condamnés que tous les autres pays réunis, a indiqué lundi Aministie internationale.

L’organisation de défense des droits de la personne a indiqué qu’en excluant la Chine, les États à travers le monde ont exécuté 1032 personnes en 2016. Amnistie a dit croire que la Chine avait exécuté des milliers de condamnés, mais n’a pas fourni une évaluation plus précise en raison d’un manque d’informations fiables.

Le groupe de défense des droits de l’homme Dui Hua évalue qu’environ 2000 exécutions ont eu lieu en Chine l’an dernier, en baisse par rapport à 6500 il y a une dizaine d’années, a indiqué son directeur général, John Kamm. Le bilan se base sur des recherches effectuées dans des tribunaux et sur des contacts avec des responsables gouvernementaux et des universitaires chinois et occidentaux, a indiqué M. Kamm.

Amnistie a indiqué que ses données sur les exécutions à travers le monde, excluant la Chine, avaient connu un recul de 37 pour cent par rapport à 2015. Les États-Unis ont enregistré 20 exécutions, le nombre le plus petit en 25 ans, en partie à cause de décisions des tribunaux et de manques des produits chimiques utilisés dans les injections.

Tout de même, alors que d’autres pays s’éloignent de la pratique de la peine capitale, la Chine est perçue de plus en plus comme une aberration, a dit le directeur d’Amnistie dans l’est de l’Asie, Nicholas Bequelin.

Les responsables gouvernementaux n’avaient pas commenté dans l’immédiat le rapport d’Amnistie.

«Le gouvernement chinois a reconnu qu’il est en retard en matière d’ouverture et de transparence judiciaire, mais il persiste à cacher activement la véritable ampleur des exécutions», a affirmé Amnistie par communiqué. AFP

Laisser un commentaire