Share
La confiscation de toutes les institutions du pays par le pouvoir en place dénoncée

La confiscation de toutes les institutions du pays par le pouvoir en place dénoncée

                                            Jean-Bertrand Ewanga


Au cours d’une réception organisée pour saluer la bravoure de Jean-Bertrand Ewanga

La Dynamique pour l’Unité d’Action de l’opposition politique congolaise a organisé, le vendredi 14 août dernier ,dans une salle de fêtes dans la commune de Kasa-Vubu à Kinshasa, une réception de tous ses membres pour saluer la sortie de prison de leur compagnon de lutte, le député national Jean-Bertrand Ewanga. Modérateur de cette manifestation, Mwenze Kongolo a exprimé sa joie de partager un repas avec tous les membres de la Dynamique pour l’Unité l’Action de l’opposition congolaise.

Il a invité la Dynamique à ne pas oublier que leur combat politique arrive aujourd’hui à l’heure de la vérité, du réarmement moral pour s’engager dans des actions visant à rendre à la République ses vraies valeurs. Il est aussi l’heure pour sortir de l’univers de la falsification, de la distraction et de la caricature des concepts nobles et des fonctions publiques.

Non au Dialogue

» C’est l’heure où les meilleurs parmi les fils et filles que comptent le pays que sont, entre autres, les membres de la Dynamique de l’opposition, doivent se mobiliser et se ranger en ordre utile de bataille pour ne pas donner des béquilles à M. Kabila.

C’est enfin l’heure de réitérer leur refus du soi-disant dialogue de M. Kabila que nous pouvons qualifier de cauchemar pour le peuple congolais ou encore de misérables de Victor Hugo, et mieux encore de pièges de la passion de Charles Vidor « , a poursuivi Mwenze Kongolo. Et d’enchaîner : » Cependant, nous croyons que la qualification qui convient ici, c’est la descente aux enfers de la RD Congo ou encore la mort à petites doses du peuple congolais. «

Sauver la République

Mwenze Kongolo a rappelé qu’il y a peu, le pouvoir jouait au chat et à la souris. Aujourd’hui, ses intentions sont mises à nu par la bouche d’un membre du gouvernement, notoirement connu comme » coureur de poste et chien couchant » de M. Kabila.

Face à cette situation, l’homme a demandé à la Dynamique de s’unir dans la résistance en vue de combattre jusqu’au déracinement total de ce mépris pour le peuple congolais, en utilisant les moyens prévus dans la Constitution de la République, afin de sortir de l’encanaillement et de l’ensauvagement dans lesquels le régime en place veut l’enchainer.
Mobilisation du peuple

Le modérateur a réitéré la détermination de tous les membres de la Dynamique à mener ensemble cet ultime combat pour la dignité du peuple congolais, conformément au contrat de confiance qu’elle avait signé le 15 janvier 2015 ,qui a retenu cette lutte comme objectif.

» La Dynamique n’a pas peur. Car elle est comme la Montagne de Sion. Elle ne chancèle point, elle est raffermie pour toujours. L’évènement qui la réunit ce soir est particulier à plus d’un titre.

Pour la Dynamique, une seule arme pour combattre les fossoyeurs de la démocratie reste la mobilisation totale et tous azimuts du peuple qui, à plusieurs occasions dans le passé, a montré ce dont il est capable lorsque la République est en danger « , a conclu le modérateur.

Par Julie Muadi

Laisser un commentaire

*