Share
La Côte d’Ivoire a doublé sa production de pétrole en l’espace d’un an

La Côte d’Ivoire a doublé sa production de pétrole en l’espace d’un an

La Côte d’Ivoire a doublé sa production de pétrole en l’espace d’un an
Summary:
Selon le gouvernement, cette augmentation est due à la mise en activité de nouveaux puits dans trois principaux champsLa production de pétrole en Côte d’Ivoire a doublé en l'espace d'un an pour s'établir, désormais, à 45 000 barils par jour, a annoncé mercredi le porte-parole du gouvernement ivoirien Bruno Koné.

0%

La Côte d’Ivoire a doublé sa production de pétrole en l'espace d'un an

Selon le gouvernement, cette augmentation est due à la mise en activité de nouveaux puits dans trois principaux champs

La production de pétrole en Côte d’Ivoire a doublé en l’espace d’un an pour s’établir, désormais, à 45 000 barils par jour, a annoncé mercredi le porte-parole du gouvernement ivoirien Bruno Koné.

« De janvier à juin 2016, on a noté l’accroissement de la production de pétrole brut qui s’établit désormais à 8 225 755 barils, soit à 45 000 barils/jour, ce qui constitue une amélioration de près de 100% par rapport aux résultats obtenus à fin juin 2015 », a annoncé Bruno Koné lors d’un point de presse à l’issue du conseil des ministres hebdomadaires.

Selon le ministre qui recense les dernières données à la disposition du gouvernement, cette augmentation est due à la mise en activité de nouveaux puits dans trois principaux champs: Baobab (CI-40), Espoir (CI-26) et Marlin (CI-27), situés près des frontières avec le Ghana.

Les deux pays comparaissent en février prochain devant le tribunal international du droit de la mer à Hambourg, en Allemagne, pour régler un litige frontalier maritime dans cette zone pétrolifère.

« Les droits émis sur les produits pétroliers sont de 186,388 milliards de francs CFA en 2016 (300 millions USD) contre 135,495 milliards de francs CFA en 2015 (218 millions USD), soit une hausse de 37,56% liée à la mise en œuvre du mécanisme automatique de fixation des prix des produits », a également souligné le ministre en rappelant l’ambition gouvernementale de produire 200 000 barils par jour d’ici 2020.

Cette échéance correspond également à celle identifiée par ce pays d’Afrique de l’Ouest, dont l’économie repose essentiellement encore sur l’agriculture, pour atteindre l’émergence.A.A

Laisser un commentaire