Share
La Dynamique et le G7 tiennent au respect de la Constitution

La Dynamique et le G7 tiennent au respect de la Constitution

La Dynamique de l’opposition politique congolaise et le G7ont fait remarquer au secrétaire général de l’ONU,M. Ban-Kin-Moon, qu’il est encore possible d’organiser les élections présidentielle et législatives dans le délai Constitutionnel.

 

Ils ont en plus rappelé au Haut fonctionnaire de l’ONU que la révision du fichier électoral ne peut constituer un obstacle à cet objectif. C’était au cours d’une rencontre avec le patron de l’ONU le mercredi 24 février à fleuve Congo Hôtel à Kinshasa.

L’annonce a été faite par Charles Mwando Nsimba, président du G7 et modérateur de la Dynamique de l’opposition politique congolaise, le samedi 27 février dernier au siège des Forces novatrices pour l’union et la solidarité (Fonus)situé sur l’avenue de l’Enseignement, dans la commune de Kasa-Vubu lors d’un point de presse.

A cette occasion, la Dynamique et le G7 se sont dressés une fois de plus contre toute tentative de modifier ou de changer la Constitution du 18 février 2006.

Ils ont dénoncéle blocage du processus électoral orchestré par  » M. Kabila et ses partisans  » dans l’unique but de se maintenir à au pouvoir à tout prix avant de réaffirmer leur rejet catégorique du dialogue national convoqué par le président Kabila et de stigmatiser les restrictions des libertés individuelles et collectives, les violations organisées des droits de l’homme et les actions de laminage de l’opposition politique qui remettent progressivement la RD Congo dans un régime totalitaire et de parti unique de fait.

La Dynamique de l’opposition et le G7 ont attiré l’attention particulière de la Communauté Internationale sur le fait que la non-tenue de l’élection présidentielle dans ce délai plongerait la RDC dans une crise institutionnelle grave, dont le président Kabila assumera seul la responsabilité.

En effet, aux termes de la Constitution, le 19 décembre 2016, le mandat de M. Kabila à la tête de la RD Congo arrivera à son terme.

La Dynamique de l’opposition et le G7 qui souscrivent, par ailleurs à la résolution 2211, adoptée par le Conseil de sécurité des Nations Unies, le 26 mars 2015, particulièrement en ses points 19,20et 21, rassurent le secrétaire général de l’ONU de tout leur soutien pour sa mise en œuvre.

Au moment où le pouvoir est en désarroi, au point de se livrer à des jets de tracts, alors que les médias d’Etat sont à son service. La Dynamique et le G7 appellent le peuple congolais à redoubler de vigilance et à rester attentif au mot d’ordre de mobilisation qu’ils donneront dans les jours à venir.

Par Julie Muadi / La Tempête des tropiques

Laisser un commentaire