Share
La Fifa : Gianni Infantile, le nouveau président récemment élu en proie de nouveau scandale…

La Fifa : Gianni Infantile, le nouveau président récemment élu en proie de nouveau scandale…

Le nouveau président de la Fédération internationale de football (FIFA) Gianni Infantino sera confronté à quatre scandales de corruption qui intéressent la police suisse.

Au lendemain de l’élection du nouveau président de la FIFA, la Fédération pourrait être éclaboussée par un nouveau scandale lié à la distribution de billets de matchs lors des Coupes du monde dans les années 1990. La police suisse s’occupe pour le moment de cette affaire, tout en continuant à enquêter sur les autres crimes commis par l’administration de la FIFA, à savoir les versements illégaux visant à attribuer à l’Allemagne le droit d’accueillir la Coupe du monde 2006, les versements d’un montant de 10 millions de dollars (9,1 millions d’euros) pour la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud ainsi que quelques contrats frauduleux signés entre la FIFA et plusieurs fédérations de football caribéennes liés à la radiodiffusion, rapporte le journal britannique The Daily Mail.

Selon ce dernier, si les fraudes à l’attribution du pays hôte de la Coupe du monde de football ne concernent que quelques individus, les ventes malhonnêtes de billets pourraient au contraire s’être étalées sur plusieurs années, ce qui, le cas échéant, pourrait nuire à la réputation de la Fédération internationale.

L’Italo-Suisse Gianni Infantino, secrétaire général de l’UEFA, a été élu au poste de président de la FIFA vendredi à Zurich, au terme d’un scrutin à deux tours.

Il a recueilli 115 voix, devant le cheikh bahreïni Salman bin Ebrahim al Khalifa, 88 voix, et le prince jordanien Ali bin al Hussein, quatre voix. Le Français Jérôme Champagne n’a obtenu aucune voix lors du second tour.

Au premier tour, Gianni Infantino était arrivé en tête avec 88 voix, devant le cheikh Salman, 85 voix, le prince Ali, 27 voix, et Jérôme Champagne, sept voix, rapporte Reuters.

Le Sud-Africain Tokyo Sexwale avait annoncé son retrait avant le début du vote.

A la demande de la justice américaine, la police suisse a arrêté, le 27 mai, sept hauts responsables de la FIFA soupçonnés de corruption. Les intéressés devraient être extradés vers les Etats-Unis. Les fonctionnaires sont accusés d’avoir reçu ou distribué plus de 150 millions de dollars depuis 1991 pour les droits de diffusion des tournois internationaux. Selon le porte-parole de la FIFA, Walter De Gregorio, l’ancien président de la Fédération Joseph Blatter et son secrétaire général Jérôme Valcke “ne sont pas impliqués” dans cette affaire.

M.Blatter, ainsi que le président de l’Union des associations européennes de football (UEFA) Michel Platini, ont été récemment suspendus 8 ans de toutes activités liées au football pour l’affaire du paiement controversé de 1,8 million d’euros liant les deux responsables.

 

Laisser un commentaire